BFM Business

La charge de la dette française se réduit mécaniquement

Bonne nouvelle pour les finances publiques : avec la baisse des taux d'emprunt de la France, la charge de la dette s'amoindrit

Bonne nouvelle pour les finances publiques : avec la baisse des taux d'emprunt de la France, la charge de la dette s'amoindrit - -

C'est historique: les taux sur la dette française à 10 ans sont passés sous les 2% le 5 décembre. La France reste donc une valeur refuge, une bonne nouvelle pour l'exécution budgétaire cette année.

Jamais la France n'a emprunté à des taux aussi bas. Le taux français à 10 ans a touché un nouveau plus bas historique mercredi, en passant pour la première fois sous la barre des 2%, à 1,993 précisément. Les taux de financement très bas dont bénéficie la France depuis le début de l'année vont permettre une économie de 2,5 milliard sur la charge de la dette.

2,5 milliards économisés en 2012, 3 milliards en 2013

Cette charge est le deuxième poste budgétaire le plus élevé, derrière l'Education nationale. Il y a un an, l'Etat l'avait estimée à 48,8 milliards d'euros, en tablant sur des taux à 10 ans de 3,7%. Mais entre temps, en raison des incertitudes dans la zone euro, la France et l'Allemagne sont devenues des valeurs refuges pour les investisseurs.

Du coup, ces taux n'ont fait que baisser. Si bien qu'à chaque collectif budgétaire rectificatif, Bercy a revu à la baisse la charge de la dette. Dernière révision en date, le 14 novembre dernier, elle s'élevait à 46,4 milliards d'euros pour 2012, soit une économie de presque 2,5 milliards d'euros par rapport aux prévisions initiales.

Les derniers taux historiques, sous les 2%, confirment donc cette tendance bienvenue pour le budget de la France. Au final, on ne le saura qu'au 1er trimestre 2013, mais l'Etat pourrait gagner plus de trois milliards d'euros. Et à Bercy, on nous assure que ces gains sont entièrement réaffectés à la réduction du déficit...

Mathieu Jolivet