BFM Business

Hausse de la TVA, Matignon dément

Les taux de la TVA ne devrait pas progresser.

Les taux de la TVA ne devrait pas progresser. - Philippe Huguen - AFP

Matignon a annoncé que des hausses de TVA n'étaient pas à l'ordre du jour, démentant ainsi des informations parues dans la presse. Néanmoins, Bercy explore toujours toutes les pistes pour soutenir l'investissement et réduire le déficit budgétaire.

Une nouvelle hausse de la TVA va-t-elle avoir lieu? François Hollande et Manuel Valls exploreraient l'idée d'une progression de la taxe sur la valeur ajoutée, croyait savoir Libération ce 26 août. Mais Matignon a immédiatement réagi en annonçant qu'une augmentation n'était pas à l'ordre du jour.

Le quotidien cite sur son site internet un document qui montre que le président et le Premier ministre ont demandé à Bercy d'"explorer" la piste d'une hausse du taux normal, actuellement à 20%, pour lever 15 milliards d'euros afin de les "partager entre soutien à l'investissement et réduction du déficit".

"Par définition, les services de Bercy étudient toutes les options possibles, celle-ci n'est pas à l'ordre du jour", ont déclaré les services du Premier ministre interrogés par Reuters.

La TVA a rapporté 138,1 milliards d'euros en 2013

Le taux normal, qui couvre la quasi-totalité des produits manufacturés, l'alcool et le tabac, l'énergie et un quart des services, a été relevé de 19,6% à 20% le 1er janvier pour contribuer à financer le CICE visant à redresser les marges des entreprises. Le taux intermédiaire est passé de 7% à 10%. Le taux réduit est resté à 5,5%.

La TVA a représenté l'an dernier 46,7% des produits fiscaux nets de l'Etat, soit 138,1 milliards d'euros, loin devant l'impôt sur le revenu (22,3%, 65,8 milliards d'euros) ou l'impôt sur les sociétés (14,2%, 42,0 milliards d'euros).

D. L. avec Reuters