BFM Business

Entreprise: le cadeau fiscal en trompe-l'œil du gouvernement

Manuel Valls a dévoilé des mesures pour favoriser l'investissement.

Manuel Valls a dévoilé des mesures pour favoriser l'investissement. - Martin Bureau - AFP

Le gouvernement vient d'annoncer une mesure qui permet aux entreprises de bénéficier d'un amortissement supplémentaire exceptionnel. Problème: les conditions pour en bénéficier sont très restrictives.

Le gouvernement a dévoilé, ce mercredi 8 avril, toutes ses mesures pour soutenir l'investissement. Côté entreprises, il a confirmé la mise en place d'un nouveau dispositif fiscal. Manuel Valls parle d'un geste sans précédent.

C'est vrai que sur le papier, la mesure a de quoi séduire. Les entreprises bénéficieront d'un vrai geste fiscal, une mesure qui leur permettra de bénéficier d'un amortissement supplémentaire exceptionnel.

Très concrètement, supposons par exemple qu'une entreprise achète une machine à 100.000 euros. Jusqu'ici, elle pouvait déduire 100% de ce montant. A partir de maintenant, ce ne sera plus 100 mais 140%. Avec à la clé, moins de revenus à déclarer et donc moins d'impôts.

Dès le 15 avril

La mesure entrera en vigueur très rapidement, dès le 15 avril prochain. Les entreprises auront 1 an pour en bénéficier. Mais c'est dans le détail que se cache le diable.

Le gouvernement a établi une liste précise des investissements concernés. Le dispositif concernera uniquement les investissements industriels pouvant déjà bénéficier de l'amortissement dégressif. Une liste relativement restrictive, qui exclut tous les acteurs de la nouvelle économie, par exemple, qui n'ont rien à voir avec la production industrielle.

C'est sans doute ces restrictions qui expliquent au final le coût de la mesure: 2 milliards et demi d'euros... mais sur 10 ans!

Caroline Morisseau