BFM Business

Budget : le Portugal doit continuer les sacrifices

Le parlement portugais vote le budget 2013 ce mercredi 31 octobre

Le parlement portugais vote le budget 2013 ce mercredi 31 octobre - -

Sous aides financières depuis mai 2011, le Portugal, qui vote ce mercredi son budget 2013, doit encore le durcir. De nombreuses hausses d’impôts sont prévues.

Le parlement portugais vote aujourd'hui, mercredi 31 octobre, son budget 2013. Un budget très exigeant et qui va demander de lourds sacrifices aux Portugais, de l'aveu même du Premier ministre. Le climat social se dégrade. Des manifestations anti-austérité sont prévues aujourd'hui à Lisbonne, avant une grève générale dans 15 jours.

Le Portugal est engagé dans un marathon. Et l'on s'approche du kilomètre 30 qui exige ténacité, discipline, entrainement et force de volonté pour ne pas abandonner. C'est avec cette parabole que le ministre des finances portugais a présenté son budget 2013.

Objectif: ramener le déficit à 4,5%

Sous assistance financière depuis mai 2011, Lisbonne doit procéder à un nouveau tour de vis pour rentrer dans les clous budgétaires, et ce malgré l'assouplissement obtenu en septembre. L'objectif est de ramener le déficit public à 4,5% et nécessite des économies de 5,3 milliards d'euros.

Ce Montant sera obtenu à 80% par des hausses d'impôts via notamment une réduction du nombre d'échelons fiscaux et une surtaxe de 4% pour tous.

La marge de manœuvre du gouvernement est réduite, alors que Lisbonne s'attend à un recul du PIB de 3% cette année et de 1% l'an prochain. Pourtant, le Premier ministre a prévenu ce matin qu'il faudrait sans doute aller beaucoup plus loin. Pour éviter un second plan d'aide, il faudra procéder à une véritable réforme structurelle de l'Etat, a averti Pedro Passos Coelho.

Aurélie Planeix