BFM Business

Brexit: Macron ne veut pas que Londres agisse "en passager clandestin"

Emmanuel Macron avait déjà appelé l'Europe à faire preuve de fermeté en cas de Brexit

Emmanuel Macron avait déjà appelé l'Europe à faire preuve de fermeté en cas de Brexit - Éric Piermont - AFP

À quelques jours du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, le ministre de l'Économie a appelé le pays à "clarifier ses intentions" dans le cas où il choisirait de sortir.

La Grande-Bretagne ne pourra pas agir en "passager clandestin" au sein de l'Union européenne en cas de "Brexit", a affirmé lundi à Rome le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron.

"Il ne s'agit pas d'avoir des comportements de passager clandestin", a déclaré Emmanuel Macron lors d'un point de presse à l'issue d'une rencontre avec son homologue italien, Carlo Calenda.

Si la Grande-Bretagne devait décider de sortir de l'UE, la réponse de ses partenaires européens doit être "claire et ferme", et il faudra en particulier "demander au Royaume-Uni de clarifier ses intentions sur les modalités de sortie", a expliqué Emmanuel Macron.

Le Conseil européen du 28 juin sera l'occasion pour le faire et il devra faire preuve de fermeté à l'égard du Royaume-Uni, s'il devait choisir de sortir de l'UE, avait indiqué M. Macron dans le quotidien Le Monde daté de samedi.

J.M. avec AFP