BFM Business

Assurance chômage : échec des négociations entre patronat et syndicats

-

- - -

Patronat et syndicats ont tenté en vain de rapprocher leurs vues sur la réforme de l'assurance chômage voulue par l'exécutif. Le gouvernement est désormais libre de rédiger son propre projet.

Les discussions entre partenaires sociaux autour de l'assurance chômage auront donc été un échec. Patronat et syndicats ont de nouveau buté sur l'instauration d'un « bonus-malus » pour décourager les entreprises de recourir aux contrats courts (moins d'un mois) alors qu'un tiers des CDD ne dure qu'une journée.

Ce dispositif est réclamé par les syndicats, forts des engagements d'Emmanuel Macron en ce sens, mais catégoriquement rejeté par le patronat qui a tenté en vain, de les convaincre d'y renoncer.

Lors de la précédente réunion le 14 février, les syndicats avaient rejeté les pistes avancées par le patronat, dont une prime de précarité pour les CDD dits « d'usage » utilisés massivement dans certains secteurs (hôtellerie-restauration, spectacle, services à la personne...).

Anticipant cette situation, la CFDT et le Medef ont déjà demandé la tenue d'une réunion tripartite au ministère du Travail. La CPME nationale a déploré, entre autres, « les maladresses de l’exécutif, dans un contexte social tendu qui n’ont pas favorisé la sérénité des débats ».

La CGT, qui a prévu une journée d'action le 19 mars, se prépare à se mobiliser « pour que les économies ne soient pas appliquées par le gouvernement ».