BFM Business

Airbus ou Boeing ? Air France sommé de s'expliquer

Boeing 777.

Boeing 777. - -

Après les députés, au tour du gouvernement de demander des clarifications à Air France. La compagnie française s'apprête à passer une méga commande de 100 appareils. L'État craint que le choix ne se porte sur l'américain Boeing, au détriment de l'européen Airbus.

Le choix d'Air France KLM doit être dévoilé sous peu, lors du salon de l'aéronautique qui se tiendra du 20 au 26 juin au Bourget. Mais il fait déjà couler beaucoup d'encre. La pétition lancée le 9 juin dernier par le député UMP du Tarn, Bernard Carayon, comptait ce mercredi matin 144 signatures de parlementaires (UMP, Nouveau Centre, PS et PC) selon ce dernier. Ils veulent s'assurer que l'énorme commande d'une centaine de longs courriers que s'apprête à passer la compagnie aérienne sera négociée chez Airbus, et non chez son concurrent américain Boeing. Une « préférence européenne » qui est loin d'être purement symbolique: on estime que le contrat pourrait approcher... les 25 milliards de dollars.

« Ce sont des emplois français qui sont concernés »

Bernard Carayon souligne que la flotte long-courrier d'Air France est déjà composée à plus de 70% d'avions de chez Boeing. « Un pourcentage aussi élevé est profondément choquant pour la compagnie d'un des Etats fondateurs du programme Airbus », estime-t-il. Une inquiétude désormais partagée par le gouvernement. Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, vient d'annoncer son intention de recevoir le directeur général de la compagnie, Pierre-Henri Goujon. Il rappelle que l'Etat français en détient plus de 15% du capital et que « ce sont des emplois français qui sont concernés (...). Les parlementaires sont tout à fait dans leur rôle », en voulant privilégier Airbus. Pierre Lellouche rappelle néanmoins que « la moitié des avions qui volent aux Etats-Unis sont des Airbus » et considère qu'il faut « raison garder ».

La Rédaction