BFM Business

Affaire Cahuzac: Singapour, eldorado du secret bancaire

Singapour est l'un des pays les plus secrets en matière de fiscalité

Singapour est l'un des pays les plus secrets en matière de fiscalité - -

En 2010, le compte suisse de l'ex-ministre du Budget a été transféré dans la cité-Etat. Singapour profite, en plus d'une fiscalité avantageuse, d'un secret bancaire bien gardé.

Après le séisme politique provoqué par les aveux de Jérôme Cahuzac, place au démêlé judiciaire. Le parquet de Genève a annoncé, ce mercredi 3 avril, qu'il allait transmettre aux autorités françaises, à la demande de l'intéressé, les documents concernant son compte bancaire en Suisse.

Dans le détail, ce compte aurait été ouvert au début des années 90 chez UBS, puis transféré dans une autre banque suisse. En 2010, l'argent aurait enfin été déplacé à Singapour. Ce micro-Etat asiatique profite, en effet, d'un secret bancaire bien gardé.

Un pays rayé de la liste grise de l'OCDE

Singapour n'a jamais caché son ambition de devenir une sorte de petite suisse asiatique. Mais l'attrait de Singapour ne vient pas de ses taux d'imposition, faibles mais plus élevés que dans d'autres pays de la région. Le point fort du pays est son secret bancaire, l'un des mieux gardé au monde.

L'île accepte certaines formes de sociétés et de fonds qui empêchent d'identifier les donneurs d'ordres. Sur le papier, le secret bancaire peut être levé pour des affaires pénales. Mais dans les faits, le nombre de dossiers se compte sur les doigts d'une main.

Certes, Singapour a réussi à sortir en 2009 de la liste grise des paradis fiscaux établi par l'OCDE: le pays a accepté de signer un certain nombre d'accords d'échange d'informations fiscales.

Mais la cité-Etat est loin d'être devenu un modèle du genre : Singapour se place aujourd'hui au sixième rang des pays les plus secrets en matière de fiscalité, selon un classement internationale qui fait référence.

Simon Tenenbaum