BFM Business

19 millions de personnes cherchent toujours un emploi en zone euro

L'Espagne est l'un des pays les plus frappés par le chômage.

L'Espagne est l'un des pays les plus frappés par le chômage. - -

Le chômage dans la zone euro est resté stable à 12% en janvier, selon les statistiques publiées ce vendredi 28 février par Eurostat. Un chiffre qui ne bouge pas depuis cinq mois.

Le chômage a décidément du mal à diminuer dans la zone euro. Selon les statistiques publiées par Eurostat ce vendredi 28 février, le taux de chômage dans l'union monétaire est, pour le cinquième mois consécutif, resté stable à 12%.

On comptait ainsi, en zone euro forte de 333 millions d'habitants, 19,175 millions de personnes inscrites dans les différentes agences nationales pour l'emploi, soit un peu moins qu'en janvier 2013 (19,27 millions), en tenant compte de la Lettonie, pays qui a adopté l'euro le 1er janvier.

Mais au-delà de la zone euro, les données d'Eurostat présentent un autre intérêt: donner une estimation du taux de chômage en France, alors que l'Insee, dont les chiffres font autorités, n'a pas encore publié son estimation pour le dernier trimestre 2013. L'office des statistiques européen a estimé le taux de chômage dans l'Hexagone à 10,9% en janvier, en légère hausse par rapport à décembre (10,8%).

Du mieux pour 2014

Par rapport à la moyenne de la zone euro, la France se situe donc dans la moitié inférieure, les pays les plus touchés par le chômage restant la Grèce (28%) et l'Espagne (25,8%).

A l'inverse l'Autriche (4,9%), l'Allemagne (5,0%) et le Luxembourg (6,1%) enregistrent les chiffres les plus bas.

Mardi 25 février, la Commission européenne a publié ses prévisions économiques pour l'ensemble de l'UE. Elle anticipe une baisse du chômage en zone euro pour 2014 (12%) et 2015 (11,7%), après 12,1% en 2013.

Dans le seul cas de la France, Bruxelles table sur une stabilisation du chômage, voyant le chiffre progresser à 11% en 2014 pour rester au même niveau l'année suivante.

A l'inverse le chômage devrait reculer dans les deux grandes puissances économique de l'Union européenne, selon Bruxelles. L'Allemagne devrait voir son taux de chômage baisser de 5,3% en 2013 à 5,1% en 2015. Le Royaume-Uni devrait, lui, arriver à un chiffre de 6,5% en 2015 après 6,8% en 2014 et 7,6% en 2013.

Le titre de l'encadré ici

|||L'inflation stable à 0,8%

Chiffre âprement suivi par la BCE, l'inflation, mesurée par l'évolution de l'indice des prix à la consommation, est restée stable à 0,8%, selon les données d'Eurostat.

Les observateurs s'inquiètent d'un potentiel basculement de la zone euro en déflation. Le président de la BCE, Mario Draghi, a balayé cette hypothèse, jeudi 27 février, mais son institution pourrait décider d'agir préventivement en baissant ses taux lors de sa réunion de jeudi prochain.

"[Ces chiffres] sont meilleurs que prévu mais n'excluent pas une nouvelle action de la BCE", estime Jonathan Loynes, économiste chez Capital Economics.

Julien Marion