BFM Business

Puma obtient une aide d'urgence de Berlin de plus 600 millions d'euros

Comme l'ensemble du secteur de l'habillement, Puma est particulièrement touché par les effets de la pandémie de coronavirus, 80% de ses magasins étant fermés dans le monde fin mars.

Comme l'ensemble du secteur de l'habillement, Puma est particulièrement touché par les effets de la pandémie de coronavirus, 80% de ses magasins étant fermés dans le monde fin mars. - AFP

L'équipementier sportif Puma a annoncé jeudi qu'il allait recevoir un prêt de plus de 600 millions d'euros dans le cadre de l'aide d'urgence accordée par les pouvoirs publics allemands.

Puma vient d'obtenir un nouveau soutien financier. L'équipementier allemand, spécialisé dans la fabrication d'articles de sport, s'est assuré en mai d'une nouvelle ligne de crédit" auprès d'un "consortium de douze banques", à hauteur de 900 millions d'euros dont 625 millions d'euros accordés par la banque publique allemande KFW, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Le groupe profite ainsi du plan d'aide aux entreprises de plusieurs centaines de milliards d'euros, annoncé mi-mars par le gouvernement allemand, incluant des prêts "sans limites", garantis ou accordés en partie par la banque KFW. Ces liquidités devraient servir à atténuer l'impact de la pandémie de coronavirus, qui plombe les activités du groupe.

Un résultat net en chute libre

Puma fait état, pour le premier trimestre 2020, d'un résultat net en baisse de 61,6% à 94,4 millions d'euros et d'un résultat opérationnel (EBIT) en chute de 50,1% à 142,5 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe a également reculé, de -1,3%, à 1,3 milliard d'euros. Le groupe s'attend à un deuxième trimestre "pire que le premier", alors que l'évolution de la situation "n'est pas prévisible dans les prochaines semaines et mois". L'entreprise voit toutefois "une amélioration" dans la région Asie/Pacifique, particulièrement en "Chine et en Corée du Sud", tandis "les premiers magasins rouvrent actuellement en Europe".

"Tous les marchés devraient repartir d'ici la fin de l'année", et 2021 devait "être de nouveau une année de croissance", prévoit l'équipementier.

80% de ses magasins fermés

Comme l'ensemble du secteur de l'habillement, Puma est particulièrement touché par les effets de la pandémie de coronavirus, 80% de ses magasins étant fermés dans le monde fin mars.

Son concurrent Adidas a lui aussi reçu en avril un prêt d'urgence de la banque publique allemande KFW, à hauteur de 2,4 milliards d'euros.

JCH avec AFP