BFM Business

Pinterest, Instagram... : la course au shopping instantané est lancée

Un panneau publicitaire de Pinterest à New York.

Un panneau publicitaire de Pinterest à New York. - John Lamparski - AFP

L'application d'images de déco et de mode a lancé lundi en France sa fonctionnalité pour acheter en un clic les articles des photos. Le lendemain, ce 20 mars, Instagram annonçait le déploiement d'une fonction similaire dans l'Hexagone.

Pinterest, l'app qui permet de poster ses "idées", des photos inspirantes souvent de mode et de déco, a lancé lundi en France sa fonctionnalité "shop the look". Grâce à cet outil, les marques peuvent désormais rediriger leurs followers via une seule photo vers différentes pages de leurs sites marchands.

C'est là la nouveauté: auparavant, les griffes de vêtements et de déco ne pouvaient renvoyer depuis Pinterest que sur une seule page de leur site de e-commerce. Avec "Shop the look", elles font figurer des cercles sur les différents items de l'image, dont chacun renvoie en un clic vers la page où acheter l'article en question.

-
- © Maison du Monde - Pinterest

Pour lancer cet outil déjà installé aux États-Unis, Pinterest s'est allié à un cador de la déco dans l'Hexagone, qui a franchi le milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel l'année dernière: Maison du Monde.

La chaine a succès dont les plus de 100.000 abonnés Pinterest en font la première marque de son secteur sur l'application, pourra ainsi vendre sa collection été 2018 à travers elle. Tandis que dans la mode, des marques un peu plus confidentielles sont également associées à l'opération, comme The Brunette ou Alex Closet, ainsi qu'une plateforme multimarque reconnue, Zalendo.

Instagram réagit 

Pinterest a ainsi pris la tête dans la course des réseaux de partage d'images vers le e-commerce, forçant ses concurrents à réagir très vite. Dans les heures qui ont suivi, Instagram a annoncé le déploiement d'une fonction "shopping" dans huit pays dont la France. Le principe est identique: les marques peuvent "tagger" les articles de leurs photos et intégrer des liens qui renvoient vers les pages de leur site où les acheter.

Pas de surprise: l'application rachetée une fortune par Facebook en 2012 annonce depuis des années l'arrivée d'un bouton "shop now" sur ses pages. Fin 2016, Instagram a officialisé le lancement d'une phase de tests avec une vingtaine de marques parmi les 25 millions qui possèdent un compte Insta. Puis Nike avait indiqué en juillet dernier l'arrivée prochaine du bouton sur sa page. Mais rien n'avait changé jusqu'à ce 20 mars.

Les griffes qui ont fait de ces applications leur canal favori pour communiquer directement avec leurs adeptes, trépignaient d'impatience. À l'instar d'un Mark & Spencer mode qui a coutume de "casser" Instagram avec les posts des robes, cardigans et pantalons de ses collections. Le 9 janvier dernier, avec une photo de la future princesse Meghan Markle portant un pull de sa confection qui récoltait près de 3000 like.

Le 19 mars encore, M&S engrangeait le double de likes en quelques heures avec la photo d'une robe portefeuille bleue et blanche. Un post où se multiplient les commentaires réclamant le lien pour l'acheter. En l'occurrence, le bouton "shop" n'aurait servi à rien: la photo de cet article à 39,50 livres était un avant-goût de la collection estivale, qui n'arrivera en rayon qu'en mai.

Nina Godart