BFM Business

Mariage de géants entre Essilor et la maison-mère de Ray Ban

Essilor apporte ses technologies, Luxottica ses marques.

Essilor apporte ses technologies, Luxottica ses marques. - Jean-Christophe Verhaegen - AFP

Essilor va doubler de taille en fusionnant avec Luxottica, le premier fabricant mondial de montures de lunettes, qui détient notamment les marques Oakley et Ray Ban.

46 milliards d'euros de capitalisation boursière, 140.000 salariés et près de 16 milliards d'euros de chiffre d'affaires... Voilà ce que pèsera ce nouveau géant de l'optique. Un géant né du mariage du français Essilor et de l'italien Luxottica.

Essilor possédait la technique des verres ophtalmiques les plus complexes, Luxottica lui apporte les montures, des marques de renom comme Oakley et Ray Ban, et la force commerciale. A priori, le fondateur de Luxottica, Leonardo Del Vecchio, 81 ans, va prendre 31% du nouveau groupe dont il sera le premier actionnaire et président exécutif.

Le siège resterait à Paris

Est-ce à dire que le pouvoir bascule en Italie? Il est en tout cas prévu que le siège reste à Paris et que le président d'Essilor, Hubert Sagnières, vice-président du nouvel ensemble, bâtisse la stratégie de croissance et mette le groupe en ordre de bataille pour affronter la concurrence chinoise naissante. 

Cette fusion avait déjà été évoquée il y a moins de trois ans, mais elle avait échoué en raison de difficultés financières et opérationnelles, et d'un problème d'actionnariat. D'autant que ces dernières années, Luxottica a connu des problèmes de gouvernance. Trois patrons se sont succédé en 17 mois.

N.G. avec BFM Business