BFM Business

Filière porcine: Le Foll rappelle à l'ordre les industriels récalcitrants

Le ministre de l'Agriculture a appelé l'ensemble des acteurs de la filière porcine à "prendre leurs responsabilités".

Le ministre de l'Agriculture a appelé l'ensemble des acteurs de la filière porcine à "prendre leurs responsabilités". - BFMTV

Après la rébellion de deux industriels ayant refusé lundi de participer à la cotation sur le marché du cadran de Plérin, le ministre de l'Agriculture a appelé l'ensemble des acteurs à prendre leurs responsabilités.

Alors que deux industriels (Cooperl et Bigard/Socopa) ont refusé de participer à la cotation du porc breton sur le marché du cadran de Plérin, la réaction du gouvernement était attendue. Et si aucune solution n’a encore été trouvée, Stéphane Le Foll a fait clairement savoir lundi qu’il allait rappeler à l’ordre ces deux acheteurs de porc, les accusant à mots couverts de ne pas jouer le jeu. "Je n’envisage pas qu’après les efforts qui ont été faits, on n’ait pas de cotation au marché du cadran de Plérin", a-t-il ainsi déclaré lors d’une conférence de presse.

"Cette crise porcine nécessite des mesures conjoncturelles - et nécessite une cotation car des efforts ont été faits par des opérateurs - et un travail structurel", a-t-il rappelé. Il en va de "la responsabilité de l’Etat mais aussi de tous les acteurs", car, notamment, "le prix qui avait été anticipé est le fruit d’un engagement commun et collectif. Et que ceux qui ont quitté le marché de Plérin hier n’avaient (…) pas proposé d’autre solution".

"J’ai comme moyen de pression la capacité de négocier"

"Chacun doit être maintenant mis devant ses responsabilités. Et ce à quoi nous allons travailler: que les efforts nécessaires pour que les producteurs sortent de leur situation soient poursuivis et en même temps qu’un travail de fond soit engagé sur cette filière", a-t-il assuré.

Interrogé sur les moyens du gouvernement pour faire plier les deux industriels récalcitrants, le ministre de l’Agriculture a botté en touche : "J’ai comme moyen de pression la capacité de négocier, de discuter et de faire en sorte que chacun assume ses responsabilités".

Y.D.