BFM Business

Fermer les magasins Fnac le dimanche est "une hérésie" pour leur PDG

Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac

Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac - BFM Business

Invité de BFM Business ce vendredi 19 février le PDG de la Fnac Alexandre Bompard est revenu sur l'épineux sujet du travail dominical, alors que plusieurs syndicats veulent bloquer l'accord d'entreprise permettant aux magasins de son enseigne d'ouvrir le dimanche. Il a également évoqué le rachat de Darty.

La Fnac a connu une année 2015 de bonne facture. Invité de BFM Business ce vendredi 19 février, son PDG Alexandre Bompard s'est félicité d'avoir stabilisé le chiffre d'affaires du groupe et d'avoir augmenté sa marge "dans un contexte de consommation dans nos familles de produits qui n'est pas facile".

Si la Fnac envisage 2016 avec confiance, elle doit faire face actuellement à un défi majeur qui est le travail dominical. À l'heure actuelle, elle a noué un accord d'entreprise avec certains syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC) pour ouvrir le dimanche dans les zones touristiques.

Mais la CGT, Sud et FO, syndicats majoritaires au sein de l'entreprise, ont annoncé leur intention de faire jouer leur droit de veto rendant ainsi caduque l'accord.

Laisser les salariés choisir

Alexandre Bompard espère toutefois pouvoir débloquer la situation et en appelle à ces syndicats: "je leur dis 'vous avez fait votre travail je ne vous le demande pas de le signer (l'accord, ndlr) mais ne vous opposez pas, laissez les salaires choisir en leur âme et conscience s''ils souhaitent ou non travailler le dimanche".

Le PDG de la Fnac a fait valoir que l'accord d'entreprise est "avantageux" à l'heure actuelle pour les salariés. Il prévoit en effet un triplement du salaire pour 12 premiers dimanches travaillés (et un doublement pour les autres) ainsi que la prise en charge des frais de transport et de garde d'enfants. Des concessions assez importantes mais nécessaires selon Alexandre Bompard.

Le PDG fait valoir que certains magasins, comme celui du quartier de Beaugrenelle à Paris, pourraient effectuer 15% de leur activité le dimanche. "Beaugrenelle fermé le dimanche c'est une hérésie économique", a-t-il déploré. "Ce magasin n'est pas rentable et n'a aucune chance de l'être si nous ne sommes pas ouvert le dimanche". Dans le cas contraire, il serait à l'équilibre.

Le rachat de Darty

Alexandre Bompard a également évoqué le rachat de Darty par son groupe. Il fait valoir que ce rapprochement "est une opération à vocation défensive mais à projection offensive", face aux concurrents de la nouvelle entité que sont Amazon mais aussi Carrefour (qui détient Rue du Commerce), Casino (qui a Cdiscount) ou encore Auchan (propriétaire de Boulanger).

Dans un tel contexte, "en aucun cas la nouvelle entité sera en mesure de fixer les prix et le monter", assure le PDG de la Fnac, dans un message destiné à l'Autorité de la concurrence. Cette opération met les deux groupes "en capacité de préserver des offres, des magasins, des services qui sinon disparaîtraient", assure-t-il.

J.M.