BFM Business

Des fruits et légumes cultivés rien que pour vous dans "votre" jardin

En louant sur Monpotager.com une parcelle de 15m2, le client peut espérer une récolte de 20 à 50 kilos par an.

En louant sur Monpotager.com une parcelle de 15m2, le client peut espérer une récolte de 20 à 50 kilos par an. - JF-gabnor - CC

Sur Monpotager.com, les citadins peuvent louer des parcelles de 15 à 150 m2 pour y faire pousser fruits et légumes de leur choix sans mettre les mains dans la terre. Des jardiniers se chargent de leurs prodiguer les soins nécessaires et de livrer leur production près de chez eux.

Le succès des Amap et autres paniers de légumes vendus en direct de la ferme ont montré le désir des citadins de manger des produits sains et de privilégier les circuits courts. L'inconvénient, c'est qu'à force d'avoir chaque semaine 3 kilos de salsifis et autant de choux de Bruxelles, beaucoup de consommateurs finissent par se lasser.

Un inconvénient que permet d'éviter Monpotager. com, puisque cette start-up propose de choisir les légumes et les fruits qui seront cultivés pour vous. "J'avais envie de recréer du lien entre le consommateur qui aime l'agriculture et l'agriculteur qui lui a l'impression que le consommateur ne comprend pas l'agriculture" explique sur BFM Business Thierry Desforges, créateur de Monpotager.com et par ailleurs exploitant céréalier.

Le concept de la start-up: proposer aux citadins de louer une parcelle de terre, d'une surface allant de 15 à 150 m2 dans une exploitation locale convertie au bio ou, au minimum, adepte de l'agriculture raisonnée. Sauf qu'ils ne vont pas avoir à enfiler leurs bottes pour aller chaque week-end biner ou arroser leurs plantations. Tout le travail est pris en charge par le maraîcher, qui va planter ce que le client aura choisi parmi plus d'une centaine de variétés, en respectant naturellement les saisons.

Des photos pour voir ses radis pousser

"On peut suivre l'évolution de ses cultures du semis à la récolte. L'appropriation du cycle du légume par le consommateur permet de mieux comprendre le métier de l'agriculteur, pourquoi il est nécessaire de faire tel ou telle intervention… tout simplement comprendre comment pousse un légume", détaille Thierry Desforges. Pour l'instant, c'est l'exploitant qui prend et envoie régulièrement les photos des cultures, mais le concepteur aimerait à l'avenir que ce soit des webcams.

Quand est venu le temps de la récolte, les fruits et légumes sont livrés chez un commerçant point relais où le "propriétaire" pourra venir les chercher aux heures d'ouverture du magasin. Le service est assez souple puisque si la récolte de petits pois ou de navets a été trop abondante par rapport aux besoins de votre famille, vous pouvez les échanger contre une autre variété disponible.

De nouveaux débouchés pour les agriculteurs

Côté tarif, la formule de base revient à 14,90 euros par mois pendant au minimum un an pour espérer récolter sur la même période entre 20 à 50 kilos de fruits et légumes. La formule la plus coûteuse atteint 100 euros par mois… Mais elle offre de quoi nourrir une grande famille avec une production annuelle de 400 à 600 kilos, soit entre 1,1 et 1,6 kilo par jour. 

De son côté, l'agriculteur y trouve lui aussi son intérêt. "On accompagne les producteurs, nous avons un service d'agronomes pour suivre les producteurs. Cela lui permet aussi d'avoir un échange technique supplémentaire, en plus des réseaux traditionnels avec lesquels ils travaillent" développe l'entrepreneur. Ce nouveau canal de distribution leur permet aussi de bénéficier de revenus complémentaires avec un niveau de marge raisonnable.

En tout cas, le concept plait. Monpotager.com a réalisé un chiffre d'affaires de 250.000 euros en 2015, soit le double que l'année précédente." "Et nous avons déjà fait 250.000 euros de chiffre d'affaires sur le premier trimestre 2016, ce qui prouve qu'il y a vraiment une attente des consommateurs", s'enthousiasme Thierry Desforges. Pour répondre à la demande, le service va s'étendre à quatre nouvelles villes, qui viendront s'ajouter à Paris et Lyon.

C.C