BFM Business

De Napoléon à l'espace: comment la canette s'est imposée dans le monde entier

Les canettes continuent de séduire

Les canettes continuent de séduire - -

Avec les confinements, les ventes de canettes ont continué d'augmenter en 2020 en France. Solide et légère, la petite boîte continue de séduire et d'innover.

Voilà une affaire qui roule. 86 ans après son invention, la canette ne connaît pas la crise. Selon les chiffres des industriels, la petite boîte a profité de la crise sanitaire et du boum des achats en grande distribution pour poursuivre sa croissance en France: +5,2 % en volume et +5,9% en valeur. L'année dernière, près d'une boisson sur quatre vendue en magasins était une canette.

Cette solidité face à la crise sanitaire, elle doit d'une part à son usage (elle est finalement peu utilisée dans les bars et restaurants), d'autre part à sa capacité de conservation hors pair. Solide, légère et française (pour 80% des produits en circulation), la canette est devenue incontournable.

Elle a pourtant mis du temps à s'imposer face à la bouteille de verre. Si elle est désormais un objet du quotidien, il aura fallu attendre les années 1980 pour qu'elle envahisse les foyers.

Entre verre et fer-blanc

Et son origine a des accents français. La légende raconte que Napoléon aurait promis une récompense à celui qui inventerait un système de conservation pour les aliments et les boissons pour son armée. En réalité, la canette a pour ancêtre la bouteille hermétique, mise au point par l'inventeur français Nicolas Appert, au début du 19ème siècle. Son refus de déposer un brevet pour faire profiter l'humanité de son invention lui vaudra justement une récompense du ministre de l'Intérieur de Napoléon en 1810.

En revanche, pas de scrupules pour le Britannique Peter Durand qui reprit l'invention pour déposer un brevet au Royaume-Uni. Mais ce marchand eut une idée géniale: utiliser le fer-blanc plutôt que le verre, moins cher et plus facile à transporter.

Longtemps, la conserve est restée un récipient destiné à des petits publics car elle devait être fabriquée à la main puis chauffée plusieurs heures pour garder toutes les saveurs des aliments. Faute d'ouvre-boîte, les marins britanniques devaient utiliser leur baïonnette pour en venir à bout…

L'ouverture qui va tout changer

Il faudra attendre les années 1930 pour que la canette de bière fasse son apparition. En 1935, la Gottfried Krueger Brewing Company, une brasserie américaine, fait le pari de la bière en conserve mais le goût métallique rebute encore les consommateurs. On utilise alors une doublure en plastique pour mieux conserver les saveurs. Dès les années 1940, les sodas s'invitent aussi dans les canettes.

En 1958, un développement majeur transforme la petite boîte: plutôt que du fer blanc, la canette sera en aluminium, un matériau léger, solide qui n'altère pas le goût. Mais la vraie révolution a lieu un an plus tard. Ermal Fraze, un garçon de ferme américain imagine un rivet accroché à la canette pour la percer facilement. L'ouverture facile est née et va être perfectionnée dans les années suivantes pour devenir, à la fin des années 1980, le modèle désormais répandu.

Les travaux d'Ermal Fraze datés de 1965
Les travaux d'Ermal Fraze datés de 1965 © Ermal Fraze

La canette deviendra un des emblèmes de cette décennie avec une consommation massive dans le monde entier. En pleine "guerre des colas" entre Coca-Cola et Pepsi, les deux groupes américains enverront même des canettes dans l'espace pour en faire leur promotion.

Depuis, la boîte continue d'évoluer: plus petite, plus grande, avec une ouverture plus large, qui se referme… le brasseur Guinness a même imaginé de mettre une bille en plastique remplie d'azote sous pression pour apporter plus de mousse à la bière.

Reste qu'il existe encore des réfractaire à la canette. Lancé en 2013, le vin en canette n'a pas encore trouvé son public en France…

Thomas Leroy Journaliste BFM Business