BFM Crypto
Bitcoin

La Société Générale lance des services titres pour les gestionnaires de fonds en crypto

Sa filiale Société Générale Securities Services vise les sociétés de gestion dont les clients veulent intégrer les cryptomonnaies dans leur portefeuille.

On connaissait déjà l’intérêt de la banque française pour les sujets d’innovation, notamment à travers sa filiale SG Forge, on la connaissait en revanche moins sur le créneau des cryptomonnaies.

La Société Générale, à travers sa filiale Société Générale Securities Services (SGSS), élargit son offre de services titres aux fonds investissant dans les cryptomonnaies, dont le bitcoin et l’ether. Cette offre s’adresse aux sociétés de gestion (ou "asset managers").

"De plus en plus d’investisseurs souhaitent intégrer les cryptomonnaies dans leurs portefeuilles. Les sociétés de gestion cherchent donc à développer de nouvelles gammes de solutions investies principalement dans les actifs numériques", souligne le communiqué de presse de la banque.

Cette dernière entend ainsi proposer aux sociétés de gestion "d’assurer le rôle de dépositaire de fonds, valorisateur et gestionnaire du passif. Les services offerts par SGSS permettent aux sociétés de gestion, de façon simple et adaptée, d’enrichir leur offre dans le cadre régulé européen", souligne un communiqué de presse publié ce mercredi.

Deux fonds dédiés au bitcoin et à l'ether

La société de gestion indépendante spécialisée dans les cryptomonnaies Arquant Capital, fondée en 2019 et agréée depuis mai dernier par l’Autorité des marchés financiers (AMF) est le premier client de SGSS à adopter ce service.

Mecredi, Arquant Capital a d'ailleurs annoncé le lancement de deux fonds spécialisés dans le bitcoin et l'ether: Arquant Bitcoin Dynamic et Arquant Ethereum Dynamic, le "premier et seul fonds de droit français entièrement dédié à Ethereum", selon l'acteur.

"Ces deux fonds ont pour vocation d’offrir la possibilité aux investisseurs professionnels de diversifier leur allocation d’actifs en s’exposant directement au Bitcoin et à Ethereum au travers de véhicules d’investissement adaptés à leurs exigences en termes de conformité et dont la fiscalité est identique à celle des FCP (Fond Commun de Placement, NDLR)", précise le communiqué de presse.
Pauline Armandet