BFM Auto

Condenseur de climatisation: le remplacer ou le réparer ? - BFM AUTO

Même si le condenseur est une pièce généralement fiable, il peut néanmoins être sujet à différents problèmes.

De par son emplacement tout d’abord : placé en première position du circuit de climatisation, il est simplement protégé par la calandre et est par conséquent très exposé aux projections de corps étrangers (poussières, goudron et graviers). En outre, la corrosion électrochimique causée par une éventuelle fuite de liquide frigorigène peut être à l’origine de sa défaillance.

Diagnostiquer un problème de condenseur

Pour diagnostiquer une panne de condenseur de climatisation (ou de tout autre élément du circuit d’ailleurs), il vous faudra passer chez un spécialiste. Vous pouvez découvrir le déroulé de l’opération, à défaut de pouvoir l’effectuer vous-même.

Le spécialiste commencera par vider le circuit de climatisation afin d’effectuer un «tirage à vide» qui permettra de tester l’étanchéité du circuit avant d’injecter le nouveau fluide frigorigène, mais également pour faciliter l’entrée du gaz dans le circuit. Il injectera ensuite une cartouche de traceur contenant un colorant de couleur vive qui, en se baladant dans le circuit, mettra en évidence une fuite du fluide frigorigène, du moins si il y en a une. Une lampe à UV sera nécessaire pour la localiser avec précision.

Que faire en cas de défaillance ?

C’est maintenant que la question se pose : que faire ? Réparer ou remplacer ? Beaucoup parlent de réparation mais, disons-le franchement, c’est une opération que ne vaut clairement pas le coup. Une première raison ? La dépose puis la pose d’un condenseur de climatisation ne pouvant être effectuée que par un professionnel, le coût de ces opérations sera similaire à la somme que vous dépenserez dans l’achat d’un nouveau compresseur. Deuxième raison : les points de soudure réalisés à l’endroit de la dépressurisation. Ceux-ci seront soumis à la haute pression lorsque le système de climatisation sera en marche et vous observerez dans presque 100% des cas l’apparition de trous (et donc de nouvelles fuites).

Avec tous ces éléments en main, vous pouvez aisément répondre à la question «réparer ou remplacer».

Antoine Lepeu