BFM Tech

Un tiers des français pirate des films et des séries... et ça augmente

Le piratage a augmenté l’année dernière, avec 30 % des français qui visionnent une série ou un film obtenu illégalement. Le téléchargement direct, qui échappe aux radars de la Hadopi, a le vent en poupe.

Le piratage se porte bien, merci. 30 % des internautes français ont en effet consulté au moins une fois par mois un site de piratage de films ou de séries en 2015. Selon une étude réalisée par Médiamétrie pour l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa), ce chiffre est en hausse par rapport à 2014.

En tout, ce sont 14,1 millions de Français qui ont utilisé un site de streaming ou de téléchargement, contre 13,4 millions l’année précédente. Alors que les hommes préfèrent le téléchargement direct ou le peer-to-peer (61 %), les femmes sont quant à elles plus adeptes du streaming (51 %).

Le téléchargement direct connaît une hausse d’utilisation

Les plus importants utilisateurs de ces sites sont les 25-34 ans (22,4%) et les 35-49 ans (30,8%). Ils ont un profil social plutôt élevé : la plus grosse proportion des pirates (36,5%) faisant partie d’une catégorie socio-professionnelle supérieure.

L’étude a mesuré l’audience de 371 sites dédiés au piratage audiovisuel. On y constate notamment que le téléchargement direct a été particulièrement plébiscité en 2015, atteignant un record d'utilisateurs mensuels (7,6 millions), devant le streaming et le peer-to-peer. Rappelons que le seul ce dernier système est surveillé et sanctionné par la Hadopi.

Dans le Top 10 des films les plus visionnés de façon illégale en 2015, on retrouve La Famille Bélier, Jupiter, Jurassic World, Divergente 2 ou encore le film d'animation Vice Versa. Côté séries, The Flash, The Walking Dead, Game Of Thrones et Homeland ont été les plus piratées par les internautes français. Un palmarès qui colle comme chaque année aux meilleures entrées du box-office et audiences télé.