BFM Tech

Streaming: un responsable d'Apple Music tire à boulet rouge sur YouTube

-

- - -

Pour Trent Reznor, musicien et membre de la direction d'Apple Music, ce que fait YouTube est fourbe. Rien que ça!

Lors de la conférence d’ouverture de la WWDC 2016, Apple a annoncé un relooking de son service de streaming musical, Apple Music, qui compte désormais 15 millions d’abonnés. Un bon résultat pour un service payant lancé il y a tout juste un an. Ce qui n’a pas empêché Trent Reznor, auteur compositeur et producteur de musique américain mais aussi responsable de la création chez Apple Music, de tacler YouTube lors d’une interview accordée au magazine Billboard.

-
- © Jason Merritt Getty Images North America AFP

Pour lui, les services gratuits laissent aux musiciens peu d’opportunités pour vivre de leur art. L’homme va même plus loin. "Je pense que ce que fait YouTube est fourbe. Ce service est construit sur des contenus gratuits ou volés et c’est comme ça qu’il est devenu aussi importants. Il fait son chiffre sur le dos de mon travail et de celui de mes pairs."

Une intervention qui a, évidemment, fait réagir YouTube. "La grande majorité des labels ont des accords de licence avec notre service qui nous autorisent à laisser les vidéos de fans en ligne et permettent aux maisons de disques de gagner malgré tout de l’argent. Aujourd’hui, les revenus générés par des vidéos de fans représentent 50% de ce que gagne l’industrie de la musique sur YouTube", indique le communiqué du service de Google. "Affirmer que ce contenu est en grande partie "sans licence" est faux. A ce jour, nous avons versé plus de trois milliards de dollars à l’industrie de la musique et ce chiffre augmente d’année en année."

Si ce montant est régulièrement mis en avant par YouTube, il ne semble pas répondre aux soucis des artistes. La semaine dernière le groupe de rock Sixx:AM a ainsi envoyé une lettre ouverte à Google dans laquelle il proteste contre "le fossé de la rémunération". 

-
- © Sixx:AM

"Les artistes estiment qu’il est impossible de vivre de leur art dans un monde dominé par YouTube", écrit le groupe avant de rappeler que le site ne verse aux artistes qu’un sixième de ce qu’ils obtiennent de Spotify ou d’Apple Music. "Sans changement, les jeunes musiciens ne pourront plus vivre de leur production et les prochaines générations de fans seront privés de grands artistes", prédit-il encore. 

YouTube a également répondu à cette critique en indiquant avoir entendu les artistes. Ce à quoi, le groupe de rock a rétorqué que "les actions ont plus de poids que les mots". La confiance n’est pas encore de mise…

Retrouvez toutes les annonces de la WWDC 2016 sur 01net.com