BFM Business

Sheep View, l'improbable Street View à dos de mouton des îles Féroé

Des moutons servent de support technique à la capture des paysages des îles Féroé à 360 degrés.

Des moutons servent de support technique à la capture des paysages des îles Féroé à 360 degrés. - Sheep View 360

Les insulaires ont capturé leurs paysages à 360 degrés en équipant leurs moutons d'appareils photos. Une opération destinée à convaincre Google de couvrir l’archipel avec son service de cartographie.

Les îles Féroé comptent 49 000 habitants pour 18 îles de seulement 1400 km². Autant dire que l’archipel ne représente qu’un confetti pour Google et son service Street View. Aucun opérateur porteur d'une caméra spéciale n’est donc encore venu sillonner les terrains accidentés de ces îles pour le plus grand désespoir de la population locale. C'était sans compter avec Durita Dahl Andreassen, une jeune femme bien décidée à faire connaître son territoire natal au monde entier.

Durita Dahl Andreassen, la jeune femme qui a lancé l'opération Sheep View 360.
Durita Dahl Andreassen, la jeune femme qui a lancé l'opération Sheep View 360. © Sheep View 360

Elle a lancé une opération baptisée "Sheep View 360" consistant à utiliser les nombreux moutons de l'archipel pour s’en servir comme support technique afin de capturer les paysages.

Les ovins ont donc été équipés d’un appareil avec plusieurs objectifs afin de réaliser des clichés à 360 degrés. Le matériel, qui pèse moins d’un kilo, est relié à un smartphone et des panneaux solaires pour accorder suffisamment d’autonomie au système. Le tout est programmé pour prendre des clichés toutes les minutes. Ce bricolage est bien entendu beaucoup moins précis et perfectionné que le Trekker de Google qui prend 15 photos simultanées toutes les deux secondes.

Les moutons portent moins d'un 1 kilo de matériel pour prendre les clichés.
Les moutons portent moins d'un 1 kilo de matériel pour prendre les clichés. © Sheep View 360.

Manque aussi un bon logiciel pour assembler les images sans que l’on perçoive les raccords qui sont clairement visibles lorsque l'on examine le résultat.

Pour autant, l'opération est sérieuse et bien pensée. Une fois prises, les images sont envoyées avec leurs coordonnées GPS à Durita qui les met régulièrement en ligne sur Street View. Elle a aussi créé un site dans l’espoir que son histoire soit reprise par les médias du monde entier. Opération réussie. Il ne manque plus maintenant qu'à convaincre Google d'intégrer les îles Féroé dans son programme : d'où la pétition #wewantgooglestreetview lancée conjointement à l'opération Sheep View 360. On attend maintenant la réaction du géant américain.

Amélie Charnay