BFM Tech

Pokémon GO : ce détecteur est l’arme ultime des chasseurs

-

- - -

Un boîtier qui détecte les Pokémons les plus rares, la solution est alléchante, mais son utilisation reste interdite par les conditions d’utilisations du jeu.

La réalisation est artisanale et pourtant impressionnante. Le site d’adafruit.com publie un pas-à-pas complet dans lequel il explique aux chasseurs de Pokémon comment se fabriquer un détecteur de bestioles.

Enfin, encore faudra-t-il avoir les moyens et les compétences techniques pour y parvenir. L’opération n’est pas donnée à tout le monde: programmation, soudure, fabrication d’un boîtier avec une imprimante 3D... Si tout est détaillé, seuls les initiés tenteront l’aventure. Et les plus téméraires aussi. En effet, ce détecteur de Pokémon est en total désaccord avec les conditions d’utilisations mises en place par Niantic, l’éditeur du jeu.

Un boîtier de geeks ?

Pour ne pas prendre de risque de voir se fermer votre compte avec lequel vous avez chassé pendant des heures, adafruit.com recommande de vous créer un compte secondaire pour partir à la chasse avec ce boîtier. Certains envisageront peut-être même d'utiliser deux mobiles.

En théorie donc, les trois LED présentent sur le boîtier indique au chasseur s’il s’approche d’un Pokémon "classique, rare ou légendaire". Et si l’utilisation à l’air simple, le doute reste entier sur le bon fonctionnement de cette solution.

En effet, outre les questions latentes (notamment sur la connexion entre le smartphone et le boîtier) à aucun moment le site adafruit.com ne prouve l’efficacité de son produit en situation réelle.

Ceux qui souhaiteraient quand même tenter le coup pourront investir dans l’équipement nécessaire, passant notamment par un Raspeberry Pi Zero dont les prix se situent entre 5 et 30 euros en fonctions des accessoires livrés.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article complet sur 01net.com.