BFM Business

Il vole le code source du Google russe et tente de le vendre pour financer sa start-up

-

- - -

Très motivé pour créer sa propre start-up, un salarié de Yandex a volé le cœur des algorithmes qui animent le moteur de recherche numéro 1 en Russie. Il s’est fait prendre en essayant de le vendre.

Ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Dmitry Korobov avait un projet dans la vie. Il voulait lancer sa propre start-up, mais avait besoin pour y arriver de financements. Alors, plutôt que de passer par un fonds d’investissement ou même Kickstarter, il a décidé de profiter de son poste chez Yandex, géant russe de la recherche en ligne, qui représente environ 60% des requêtes en Russie.

En utilisant de sa prime de fin d’année ? Non, en volant le code source du moteur de recherche et ses algorithmes, indique le site russe Kommersant. Dmitry Korobov a donc téléchargé un élément logiciel clé baptisé Arcadia depuis les serveurs de Yandex et a ensuite essayé de vendre le fruit de son vol à NIX, une société spécialisé dans la vente d’électronique, tout en essayant aussi de l’écouler sur le Dark Net.

Des exigences financières très modestes

De manière assez surprenante, Dmitry Korobov n’affichait pas des exigences financières démesurées. Il ne réclamait que 36.700 euros à ses éventuels acheteurs. Selon Kommersant, bien qu’on ne sache pas quel emploi il occupait au sain de Yandex, il semblerait que le voleur n’ait pas eu conscience que ce qu’il avait en sa possession avait une bien plus grande valeur. Des experts du secteur estiment qu’il aurait en effet pu réclamer 1 milliard de roubles, soit environ 12,5 millions d’euros.

Même si les concurrents directs de Yandex, comme Google, n’auraient pas forcément grand intérêt à obtenir ce genre d’informations, les algorithmes qui sous-tendent la recherche pourraient en tout cas servir à optimiser des sites pour qu’ils remontent toujours en tête des résultats de recherches, selon Alex Lukatskii, expert en sécurité pour Cisco. Un atout que des plates-formes de publicité en ligne pourraient vouloir avoir dans leur manche.

C’est en démarchant d’éventuels acheteurs sur le Dark Web que Dmitry Korobov a attiré l’attention des services de police russes. L’apprenti voleur a ensuite été arrêté à son arrivée sur les lieux d’un rendez-vous avec un acheteur. Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Pas sûr qu’il puisse lancer sa start-up de sitôt.