BFM Tech

Des pirates ont dérobé l'équivalent de 53 millions d'euros en bitcoins

-

- - cc Antana

Le vol de près de 120.000 bitcoins a fait chuter la valeur de la monnaie virtuelle de 20% en 24 heures.

Entre enthousiasme et méfiance, le bitcoin connaît des hauts et des bas depuis sa création. Mais le coup qu’il vient de recevoir en ce début août 2016 est rude. Le vol de près de 120.000 bitcoins, soit plus de 53 millions d’euros, à la plate-forme d’échange Bitfinex située à Hong Kong a entraîné une chute de 20% de la valeur de la monnaie virtuelle.

Bitfinex, l’une des plus grandes places d’échange de la monnaie numérique, a découvert une grave violation de sa sécurité hier, mardi 2 août, avec à la clé le vol d’une grande quantité de bitcoins sur les comptes de certains de ses clients, essentiellement des Chinois. Elle a immédiatement cessé ses activités et a "rapporté les faits aux autorités" tout en ouvrant sa propre enquête, a indiqué à Reuters l’un de ses dirigeants, Zane Tackett. Il a aussi précisé que le site avait été "mis hors service" et que "diverses options seraient étudiées pour répondre aux pertes des clients". 

Sur Reddit, où de nombreux aficionados de Bitcoin se retrouvent, le même Tackett joue l'ouverture en répondant à ses clients inquiets et résume la situation en quelques mots laconiques : "oui, c'est une situation plutôt merdique". 

Il faut dire que les critiques vis à vis de la sécurité de la plate-forme d'échange fusent depuis l'annonce, de nombreux internautes se demandant pourquoi Bitfinex ne stockait pas ses bitcoins "à froid", autrement dit sur un espace de stockage déconnecté d'Internet. L'entreprise avait toutefois fait appel aux services de BitGo, une entreprise spécialisée dans la sécurisation des transactions en Bitcoin. De son côté, BitGo a annoncé n'avoir connu aucune brèche dans ses serveurs. 

C'est le deuxième "casse virtuel" le plus important de l'histoire de bitcoin, après celui qui avait vu la chute de MtGox en 2014. La valeur de la monnaie virtuelle a du coup dévissé tout au long de la journée. Le directeur d’une plate-forme concurrente, BitMEX, a confirmé à un site spécialisé qu’un "piratage au tel retentissement influe négativement sur l’opinion et limite la capacité des faiseurs de marché à le garder stable".

Reste que le bitcoin a déjà traversé de sévères crises et qu’il s’en est remis. Son plus bas niveau a été enregistré en juillet 2010: il ne valait alors que 0,05 dollar. Trois ans plus tard, il atteignait 1.137 dollars. Et en 2014, la faillite de la plate-forme MtGox faisait rechuter la monnaie avant qu’elle ne connaisse une remontée depuis environ un an.