BFM Tech

Des geeks s’apprêtent à découper un Picasso en 150.000 morceaux

-

- - Cards Against Humanity

L’équipe qui a créé le jeu de cartes Cards Against Humanity propose un choix surprenant à 150.000 de ses fans: faire le don d’une linogravure signée Picasso à un musée… ou la découper au laser pour qu’ils en reçoivent tous un minuscule bout !

Que préférez-vous: offrir une linogravure de Picasso à un musée ou en recevoir un morceau minuscule par la poste, afin de pouvoir vous vanter de posséder une partie d’une œuvre du génie? Voilà, en substance, ce que proposent les doux dingues qui ont créé le jeu de cartes Cards Against Humanity, dans le cadre de leur campagne "huit cadeaux plein de bon sens pour Hanoucca". 150.000 personnes ont en effet payé 15 dollars pour obtenir 8 cadeaux surprise, tout au long du mois de décembre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont surprenants : l’équipe leur a notamment envoyé… plusieurs paires de chaussettes, leur a fourni une adhésion d’un an à la NPR –la radio publique américaine- et a payé une semaine de vacances à la famille de l’imprimeur chinois du jeu ! Mais son dernier présent est sans doute le plus singulier.

"Nous avons dépensé votre argent pour acheter Tête de Faune, un Picasso original de 1962. Les 150 000 personnes qui ont souscrit à notre offre ont désormais la chance de voter : devons-nous faire don de cette œuvre à la collection permanente de l’Institut d’Art de Chicago, ou la découper au laser en 150 000 petits carrés et envoyer à tout le monde leur propre bout d’un vrai Picasso ?"

Voilà ce qu’on peut lire sur la page du vote, qui court jusqu’au 31 décembre. Autant dire que cette initiative a fait un peu scandale sur le Web, où de nombreux internautes se sont indignés de la destruction possible d’une œuvre d’art.

Il faut cependant rappeler que l’exemplaire de Tête de Faune acheté par l’équipe de Cards Against Humanity n’est pas unique. Si cette linogravure est bien signée de la main du maître, il en existe 49 autres copies. L’œuvre n'est du coup est estimée qu’à environ 14 000 dollars. De plus, on ne sait encore quel sera le résultat du vote… ni si Cards Against Humanity tiendra sa promesse si ses fans venaient à voter pour son découpage.

Au-delà du cadeau, il s’agit en effet pour ses initiataires d’une "expérience sociale" à l’heure de l’individualisme roi : les internautes préfèrent-ils posséder un bout inutile d’une œuvre saccagée, ou en faire profiter un maximum de leurs semblables?

A l'origine, un jeu "pour gens horribles"

-
- © -

Les gens de Cards Against Humanity sont des habitués des provocations amusantes. Rien que leur jeu "pour gens horribles", dont le carton ne se dément pas outre-Atlantique depuis son lancement en 2011, en est le parfait exemple. Complètement outrageux, ce "party game" consiste en deux séries de cartes : les premières (noires) proposent une question à laquelle on doit répondre avec les secondes (les blanches). Toutes "politiquement incorrectes", celles-ci peuvent donner lieu à de belles crises de rires (entre adultes avertis). Le jeu n’est pas disponible en France, mais une excellente VF, imaginée par Marc Cluchier, est disponible gratuitement en PDF.

Alors, bientôt un Picasso éclaté en 150.000 morceaux? Réponse dans quelques jours...

Eric LB