BFM Business

Amazon: la vente de produits néo-nazis dénoncée aux Etats-Unis

-

- - David Ryder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Deux associations publient un rapport concernant la vente de produits et contenus à connotation raciste, homophobe et antisémite sur Amazon.

En théorie, ils sont bannis. En pratique, ils sont parfois disponibles. Sur Amazon, des dizaines de produits liés à l’idéologie néo-nazie sont à la portée de tous. Un rapport, établi par les organismes américains Action Center on Race & the Economy (ACRE) et Partnership for Working Families, dresse un bilan sévère du manque d’efficacité de la modération sur la plateforme de vente en ligne. “Amazon permet la célébration d’idéologies qui promeuvent la haine et la violence en rendant possible la vente de symboles de haine sur son site” résume le site de l’ACRE. Le principal reproche fait au site américain est sa gestion “réactive” et non “proactive”, dans la modération de ses annonces.

Des accusations récurrentes

Parmi les produits vendus sur Amazon jusqu’au mois de juin 2018, certains font la promotion de l’idéologie suprémaciste. On retrouve ainsi un pendentif au bout duquel est attachée une croix gammée, ou encore des autocollants à l’effigie de l’aigle nazi. Sont également pointés du doigt les nombreux accessoires affichant "Pepe la grenouille”, personnage de BD repris par les suprémacistes américains. Le rapport mentionne par ailleurs plusieurs œuvres disponibles sur Amazon. Parmi elles, des livres de George Lincoln Rockwell - dont un pour enfant, toujours disponible à ce jour - fondateur du parti néo-nazi américain.

Contactée par le Washington Post (qui appartient à Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon), l’entreprise rappelle que les vendeurs doivent “respecter les règles” et que ceux qui ne le font pas s’exposent à une suppression de leur compte. Ce n’est pas la première fois que la firme est accusée de fermer les yeux sur la vente de produits liés à l’idéologie néo-nazie. En 2015, le média canadien CBC rapportait le cas d’objets à l’effigie du Troisième Reich restés en vente pendant de longs mois, malgré les plaintes d’internautes. Début 2018, Amazon France avait promu sur Google le livre “Bagatelles pour un massacre”, un pamphlet antisémite de Céline. Une annonce sponsorisée aujourd’hui supprimée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech