BFM Tech

Des zones anti-selfies instaurées en Inde pour prévenir les accidents

-

- - INDRANIL MUKHERJEE / AFP

Les personnes qui mettent leur vie en danger devront désormais payer une amende équivalente à 16 euros.

Face à la multiplication des accidents tragiques en pleine pose d'autoportrait, la ville de Bombay a décidé d'interdire les selfies dans 16 zones jugées dangereuses, en particulier le long des côtes où il n'y a pas de rambardes ni d'appuis. Les contrevenants seront punis d'une amende de 1200 roupies, soit environ 16 euros. Selon Associated Press, ce nouveau règlement fait suite à la mort accidentelle d'une jeune femme de 18 ans qui, le mois dernier, a voulu se prendre en photo en bordure de mer, le long d'un chemin de promenade surélevé. Elle a perdu l'équilibre et s'est noyée.

D'autres accidents ont défrayé la chronique dans ce pays durant ce mois de février. Un étudiant s'est noyé dans des circonstances similaires dans le sud de l'Inde. Il s'est tenu sur un rocher qui a brusquement cédé. Son ami, qui a voulu le secourir, est mort avec lui. Dans le centre de l'Inde, un jeune homme de 18 ans a perdu l'équilibre sur un rocher, à proximité d'un barrage hydraulique. Il s'est également noyé.

Selon la société Priceonomics.com, c'est en Inde que le selfie tue le plus, avec 19 morts enregistrés depuis 2014. La Russie arrive en deuxième position avec 7 morts. En juillet dernier, les autorités russes ont d'ailleurs initié une campagne de sensibilisation pour alerter la population sur cette pratique à risque.

Hé oui, l'égoportrait peut être une activité dangereuse, d'autant que ses plus fervents amateurs ont souvent tendance à multiplier les poses à risques pour impressionner leurs amis. Méfiance !

Gilbert Kallenborn