BFM Business

Relay, le robot qui automatise le room service

Le robot hôtelier Relay sur le salon Viva Technology le 30 juin 2016.

Le robot hôtelier Relay sur le salon Viva Technology le 30 juin 2016. - 01net.com

Commercialisé depuis le mois dernier en France et déjà utilisé aux Etats-Unis, le premier robot hôtelier fait sa star sur le salon Viva Technology jusqu’à la fin de la semaine. Linge, boisson, plateau repas, il livre des charges pouvant aller jusqu’à 15 kilos.

Un vrai majordome. Le robot Relay, conçu par la société Savioke, hante déjà les couloirs de plusieurs hôtels aux Etats-Unis depuis 2015, ainsi que l'aéroport de Los Angeles. Boisson, serviettes, draps, plateau repas, couvertures, il livre toutes les commandes des clients jusqu’à leur chambre sans intervention du personnel. Sa commercialisation vient juste d’être lancée en France par la société Awabot qui gère sa distribution en Europe et au Moyen-Orient.

Le robot Relay prêt à livrer une commande.
Le robot Relay prêt à livrer une commande. © 01net.com

Le parcours de Relay est bien balisé. "Lorsqu’un client appelle pour demander un jus de fruit, par exemple, un serveur glisse la boisson avec le code correspondant à la chambre. Le robot part alors directement au lieu indiqué", nous explique Jérémie Koessler, le directeur général d’Awabot. Une fois qu’il est devant la porte, il déclenche un appel téléphonique avec un message automatique pour signifier au client qu’il est arrivé. Ce dernier n’a alors plus qu’à ouvrir la porte, ce qui a pour effet de déverrouiller le caisson de Relay. Il ne reste alors plus qu’à se saisir du jus de fruit. Relay retourne enfin à sa base pour se recharger.

La particularité de Relay est aussi de pouvoir circuler tout seul dans les étages de l’établissement en se connectant en Wi-fi ou en 4G à l’ascenseur, ce qui lui permet d’en commander les touches. Il peut transporter jusqu’à 15 kilos de charge.

Le robot Relay peut transporter jusqu'à 15 kilos de matériel.
Le robot Relay peut transporter jusqu'à 15 kilos de matériel. © 01net.com

Quatre heures d'autonomie

Au niveau des spécifications techniques, notons que Relay pèse une quarantaine de kilos, dispose d’un laser pour cartographier son environnement, de deux caméras 3D et d’un capteur d’ultra-sons. Il compte également quatre heures d'autonomie, sachant qu'il retourne à sa base pour se recharger après chaque commande.

Son usage ne devrait pas se limiter aux hôtels. Il intéresse déjà les usines et les bureaux pour livrer plus facilement des pièces, du courrier ou du matériel informatique aux employés, par exemple.