BFM Business

Plugless Power: une solution de recharge sans fil pour Tesla Model S

La station de recharge par induction

La station de recharge par induction - Plugless Power

Cette base de recharge par induction promet d’en finir avec la galère du câble de recharge pour refaire le plein de sa Tesla. Mais le dispositif n’a pas que des bons côtés.

Partout en Europe (pour ne pas dire dans le monde), et par conséquent en France, le parc de superchargeurs grossit. Le Vieux Continent compte désormais près d’une quarantaine de ces stations de recharge ultrarapides dans lesquelles les propriétaires des luxueuses Model S de Tesla ne dépensent pas un sou pour refaire le plein. Et si la marque dispose d’une infrastructure autrement plus complète aux États-Unis, elle suscite l’intérêt des constructeurs tiers qui imaginent déjà des solutions de recharge plus pratiques. 

C’est le cas de la société Plugless Powers, partenaire de grands noms tels que Hertz, Bosh, SAP ou encore Google, qui dévoile le modèle définitif de sa base de recharge sans fil.

Une charge (trop) lente

Se stationner au-dessus d’une plaque installée au sol, que ce soit sur la voie publique, dans un parking ou dans son garage, il est en effet difficile de faire plus facile comme système de recharge. Mais ce système à induction aussi pratique soit-il, présente une limitation de taille. La société Plugless Power indique que sa technologie délivrerait 7,2 kW, permettant à la Model S de regagner une trentaine de kilomètres d’autonomie (20 miles) par heure de charge. C’est peu, très peu comparé aux 200 à 250 km récupérés en 20 minutes une fois la voiture branchée sur un superchargeur.

Pour autant, ces plaques de recharge présentent un intérêt évident pour les installateurs professionnels qui pourraient équiper les garages des particuliers comme des parkings (elles résistent à des températures de -18 à +50°C), avec une solution visiblement bien moins encombrante qu’un superchargeur…et sans doute bien moins cher aussi. En l’occurrence, la société Plugless Power indique un prix de 2.400 dollars, environ 2.120 euros.

Dommage, la solution n’est compatible qu’avec les Tesla Model S qui devront d’ailleurs subir une modification sous le châssis. Le constructeur travaille d’ores et déjà à étendre la compatibilité aux Model 3 et Model X de Tesla et proposerait visiblement déjà des solutions similaires pour les Nissan Leaf.