BFM Tech

Etats-Unis, un site porno bannit des utilisateurs pour défendre les Libertés

-

- - -

Pour manifester son opposition à une loi inégalitaire votée en Caroline du Nord visant les LGBT, le site pour adultes xHamster a décidé de bloquer les utilisateurs de cet Etat. Une manière d’attirer leur attention et de les appeler à se mobiliser.

Depuis quelque temps déjà, les Etats du Sud des Etats-Unis semblent sur une pente rétrograde et discriminatoire. Le dernier Etat en date est la Caroline du Nord, qui a passé une loi pouvant aboutir à des discriminations basées sur les préférences sexuelles. Ainsi, des homosexuels ou transgenres pourraient se voir interdire l’accès à certains espaces publics, comme les toilettes ou les douches de salle de sport…

Une mobilisation des géants américains

Les géants du Web, de la high tech et même d’Hollywood s’étaient insurgés ces dernières semaines, appelant à la raison ou menaçant de retirer leurs activités de l’Etat si la loi passait. Depuis qu’elle a été votée, PayPal a annulé la construction d’un centre d’opération. Tim Cook (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter), Sundar Pichai (Google) et d’autres patrons de la Silicon Valley ont envoyé une lettre ouverte à Pat McCrory, gouverneur de Caroline du Nord. Pour l’heure, les législateurs locaux n’ont pas fait machine arrière.

Le porno à la rescousse

Mais les choses pourraient changer dans ce combat et prendre une nouvelle dimension. Si la cause est noble et les méthodes employées jusqu’à présent aussi, le site pornographique xHamster a décidé de frapper en dessous de la ceinture.

Depuis le début d’après-midi d’hier, lundi 12 avril, le site bloque en effet toutes les adresses IP pointant vers un utilisateur vivant en Caroline du Nord. Pour l’instant, c’est un écran noir qui est proposé aux amateurs de contenus adultes, mais un porte-parole expliquait au Huffington Post américain qu’il serait bientôt remplacé par une pétition appelant à abroger la loi.

"Nous avons passé les cinquante dernières années à nous battre pour l’égalité de tous et ces lois sont discriminatoires, ce que xHamster.com ne peut pas tolérer", confiait au quotidien le porte-parole du site. Avant de lâcher une petite bombe narquoise : "A en juger par les statistiques de ce que les habitants de Caroline du Nord regardent, nous sommes persuadés que cette punition est sévère. Nous n’allons pas rester sans agir […]. Nous respectons toutes les sexualités et les embrassons toutes."

A priori, ce n’est pas le cas du gouverneur de Caroline du Nord, mais peut-être sera-t-il sensibilisé à cette position s’il visite xHamster de temps à autres…