BFM Tech

En 2020, il y aura un robot dans un foyer sur dix

-

- - Aldebaran Jake Curtis

Petit à petit, les robots se font leur chemin jusque dans nos maisons. Mais les premiers à y entrer ne seront pas forcément ceux auxquels on pense...

Vous n’avez pas encore de robots à la maison? D’ici quelques années, vous en aurez probablement un. D’après une étude du cabinet Juniper Research, en 2020 un foyer américain sur dix pourrait en posséder un. Actuellement, on compte un robot pour 25 foyers.

Cela peut sembler beaucoup, mais tout dépend de ce que l’on entend par "robot". Si on parle d’une machine humanoïde comme dans la série Real Humans, capable de ranger la chambre de votre ado, de vous conduire au supermarché ou de promener le chien, nous sommes encore loin du compte. Mais si l’on parle – comme Juniper Research – d’un "appareil autonome, programmé pour remplir certaines tâches", tondre la pelouse ou passer l’aspirateur par exemple, alors ce chiffre est bien plus réaliste. Il existe d’ailleurs déjà de nombreux appareils de ce type : l’aspirateur autonome Roomba par exemple ou l’arroseur de jardin Droplet.

-
- © -

D’après le cabinet Juniper, même si certaines entreprises et des hôtels commencent à utiliser des robots humanoïdes pour accueillir les visiteurs -comme Pepper qui anime les rayons d’un supermarché Carrefour ou Aiko Chihira, l’hôtesse d’accueil conçue par Toshiba- les premiers robots à entrer dans les foyers seront des appareils monotâche et au look plus industriel.

Aiko Chihira dirige les clients dans un grand magasin de Tokyo.
Aiko Chihira dirige les clients dans un grand magasin de Tokyo. © Toshiba

"Pour le moment, la relation du grand public aux robots pourrait être comparée à celle qu’il avait développé vis-à-vis des ordinateurs à la fin des années 1970, explique Steffen Sorrell, analyste chez Juniper Research. Les entreprises et capitaux risqueurs investissent de plus en plus dans ce domaine. Ils savent que nous sommes au début d’un changement dans la façon dont nous utilisons et interagissons avec les machines."

Pour preuve, les nombreuses recherches sur des robots compagnons pour venir en aide aux personnes dépendantes ou pour tenir compagnie aux enfants. Ainsi depuis 2008, Robosoft travaille au développement de Kompaï, un robot connecté capable d’assister les personnes dépendantes dans leur quotidien, tandis que Blue Frog Robotics, start-up née en 2014, propose Buddy, un robot compagnon à la fois assistant personnel, compagnon de jeu ou outil de surveillance de la maison… Ces deux entreprises françaises ne sont évidemment pas les seules.

Mais pour que ces robots entrent dans les foyers, il faudra qu’ils gagnent la confiance des consommateurs (qu’ils ne cassent rien, ne dévoilent aucune donnée privée et ne risquent pas de les blesser) et que leurs prix baissent de façon drastique.

a lire aussi

CES 2015 : Aiko Chihira, le troublant robot féminin de Toshiba

Cécile BOLESSE