BFM Tech

Ces pulls changent de couleur si l'air autour de vous est pollué

Des vêtements qui changent de couleur sous l'effet de la pollution.

Des vêtements qui changent de couleur sous l'effet de la pollution. - Aerochromics

Une start-up lance une ligne de trois sweat-shirts capables de vous alerter si les taux de monoxyde de carbone ou de particules fines de votre environnement sont trop élevés.

Des solutions nouvelles existent pour évaluer le degré de pollution de son environnement proche. En France, la start-up Plume a créé une appli qui collecte des données publiques, en attendant de commercialiser ses propres capteurs. Le designer américain Nikolas Beltel fait, lui, le pari de proposer Aerochromics, une ligne de vêtements changeant de couleur lorsqu’ils détectent des taux de pollution anormaux.

A partir de 500 dollars pièce

Il s’agit de trois sweat-shirts en coton, vendus entre 500 et 652 dollars pièce (aïe). Chacun d’eux possède un capteur à l’avant et un autre à l’arrière, propres à mesurer les particules fines, le monoxyde de carbone ou la radioactivité. Mais jamais les trois en même temps.

Si le vêtement trouve de dangereux niveaux de polluants dans l’air, ses motifs géométriques passent du blanc ou noir, alertant ainsi l’utilisateur du danger. En fait, les capteurs actionnent des coussins chauffants qui modifient les points blancs en points noir grâce à une réaction chimique.

Pour son créateur, ce dispositif relève à la fois d’une démarche artistique et citoyenne. Pour créer le débat et "susciter le dialogue" sur la pollution. Mais à 500 dollars le sweat, le débat risque fort d’être réservé à une poignée de privilégiés …

Amélie Charnay