BFM Tech

Ces gants intelligents vont bientôt aider les aveugles à voir

Les scientifiques prédisent un triplement du nombre d'aveugles d'ici à 2050 (photo d'illustration)

Les scientifiques prédisent un triplement du nombre d'aveugles d'ici à 2050 (photo d'illustration) - DANI POZO / AFP

Équipé de capteurs et d’actionneurs, un wearable développé par des chercheurs américains permettra bientôt de pallier aux déficiences visuelles.

Saisir une poignée de porte ou ramasser un verre, autant de tâches relevant encore du défi pour les aveugles et malvoyants lorsqu’ils se trouvent face à un environnement nouveau. Une équipe de chercheurs basée principalement à l’Université de l’Arkansas planche sur un wearable miracle. Il ne va pas redonner la vue aux aveugles mais leur permettre de reconnaître des objets et donc de mieux les saisir, ou bien tout simplement les aider à s'orienter parmi des obstacles.

Le projet vient de récolter 820.000 dollars de subvention de l’Institut national de la santé et doit aboutir d'ici trois ans à un prototype. La première étape est de cartographier la main de l'utilisateur afin de construire un moulage léger et personnalisé. Le tout devrait être moins gênant à porter qu’un gant et se fixerait à certains points clefs de la main comme on peut le voir sur l'écran d'ordinateur ci-dessous.

Le chercheur Yantao Shen de l'Université du Nevada.
Le chercheur Yantao Shen de l'Université du Nevada. © Université du Nevada

Le "gant" combinera à la fois des capteurs de vision, tactiles, de force, de température, et des actionneurs. Pour localiser un objet, d'évaluer sa forme et sa taille, et enfin de l'identifier et de le saisir.

"Des caméras très haute résolution vont d'abord informer l'utilisateur de l'emplacement et de la forme, les capteurs de proximité tactiles forceront ensuite la main à se rapprocher de l'objet", décrit le chef du projet Yantao Shen. 

Des recherches qui ne devraient pas bénéficier qu'aux aveugles. "Les méthodes et la technologie que nous développons auront un grand potentiel pour faire progresser la petite robotique et la robotique portable avec beaucoup d'applications dans l'exploration spatiale, la surveillance militaire, les services d'ordre et les secours", annonce encore Yantao Shen.

Amélie Charnay