BFM Tech

À 15 ans, il se paye les plus rares ordinateurs Apple grâce à son argent de poche

-

- - Alex Jason

L’adolescent américain Alex Jason est considéré comme l’un des plus grands collectionneurs de machines Apple. C’est en partie grâce à l’argent gagné en tondant la pelouse de ses voisins qu’il a pu s’offrir jusqu’à présent plus de 250 produits de la célèbre marque.

L’histoire a commencé il y a cinq ans, dans le Maine, lorsque Alex Jason a échangé sa mini-moto et une souffleuse à neige contre un iMac G5. Sans le savoir, Il vient d'acheter le premier appareil d'une incroyable collection. Enfant bricoleur, Alex s’est vite rendu compte qu’il ne pouvait plus faire grand chose de cet ordinateur Apple.

L’envie lui prend cependant d’acquérir d’anciens modèles de Mac pour les entreposer dans le sous-sol de la maison familiale. Et pour financer tous ses achats, il va se lancer dans une activité qui, lui semblait-il, lui aurait été profitable. "Je ne savais pas où cela se passait dans un premier temps, il a commencé à tondre le gazon dans le quartier pour acheter toujours plus" a expliqué son père, Bill.

Une collection pas comme les autres

De grandes affiches de publicité Apple, des dizaines d’iMac et une multiplicité d'autres produits... La résidence des Jason est au fil du temps devenue un véritable musée dédié à la marque. Parmi les plus célèbres modèles d’ordinateurs, à l’exception du légendaire Lisa, siègent fièrement les premiers ordinateurs portables, des prototypes de Powerbook et quelques modèles japonais des premiers Mac. Alex Jason est surtout très fier de son Apple 1, avec ses puces originales, qui n’avait été produit qu’à environ 200 exemplaires.

Une affaire de famille

Une fois Alex Jason lancé dans l'aventure, son père s'est pris au jeu. Il a même été trouver sur eBay un prototype de souris pour Mac afin de l'offrir au jeune garçon pour son anniversaire. "Je suis fier qu’il ait trouvé une passion. Mon travail est d’être co-pilote. Maintenant, j’ai abandonné ma passion, le cyclisme, pour vivre ça avec lui" confie son père.

Ce dernier a d’ailleurs démissionné de son emploi pour ouvrir un musée, qui hébergera cette incroyable collection mais aussi d’autres expositions scientifiques et technologiques.

Avis aux fans des produits signés Steve Jobs qui seraient prêts à faire le voyage jusqu’aux Etats-Unis : patience... plus que quelques années avant que ce temple du Mac n’ouvre ses portes.

Source : Cult Of Mac

Pauline Hélari