BFM Immo

Le "coup de frein" porté au photovoltaïque inquiète la filière

La filière photovoltaïque victime de son succès ?

La filière photovoltaïque victime de son succès ? - dr

Les responsables de la filière française du photovoltaïque montent au créneau, après la publication du rapport Charpin, qui préconise « de freiner l’emballement de la filière solaire et de limiter son coût pour la collectivité ».

Ce rapport, qui propose en outre de « définir une cible annuelle de volume d’installations de 300 à 500 mégawatts », ne laisse pas sans voix les professionnels de la filière photovoltaïque. Si la proposition venait à être appliquée, « ce serait catastrophique pour la filière », révèle aux Echos Benoît Rolland, directeur général d’une filiale d’EDF et Total. Ces quotas représentent entre un quart et un cinquième de ce que pourrait produire la filière d'ici 2017, indique-t-il.

Un coup d'arrêt au photovoltaïque

Plus généralement, « On décide d’arrêter le développement de la filière sans même lui avoir laissé le temps d’émerger », déplore Richard Loyen, délégué général de l’association professionnelle Enerplan. Enfin, pour les professionnels du photovoltaïque, ce secteur ne saurait être considéré comme un « péril financier, dans la mesure où un grand nombre de projets aujourd’hui pris en compte ne seront jamais réalisés », conclut le quotidien.

Léo Monégier