BFM Immo

Les loyers seront encadrés à Lille et Grenoble

L'encadrement des loyers nécessite la mise en place d'observatoires locaux des loyers

L'encadrement des loyers nécessite la mise en place d'observatoires locaux des loyers - dr

Après Martine Aubry ce weekend, le président de la communauté d'agglomération de Grenoble, prévoit de demander à Manuel Valls de pouvoir appliquer l'encadrement des loyers. Le Premier ministre a indiqué que les « villes volontaires » pourraient appliquer le dispositif.

Manuel Valls lâche du lest. Le Premier ministre a indiqué au cours du weekend que la mise en place de l’encadrement des loyers ne serait finalement pas limité à la seule ville de Paris, mais pourrait être étendu à « d’autres villes volontaires » pour expérimenter le dispositif, « comme Lille ».

Une précision apportée dans les colonnes du Journal du Dimanche, alors que Martine Aubry, maire de la capitale du Nord, avait indiqué quelques heures plus tôt dans un communiqué que Lille, « malheureusement reconnue comme la troisième ville la plus chère de France », avait elle aussi « besoin d'une régulation de ses loyers ».

Préserver la rentabilité

Lors de la présentation de son plan de relance du logement, vendredi, M. Valls avait justifié la non-application du dispositif hors Paris intra-muros par les « difficultés » rencontrées pour sa « mise en œuvre ».

« Les conditions techniques ne sont pas réunies, et ne le seront pas avant des mois voire des années », avait-il ajouté. Sans écarter l’argument, Mme Aubry a estimé que ces difficultés – réelles mais « comment pourrait-il en être autrement quelques mois à peine après l'adoption de la loi Alur ? » - ne devaient pas empêcher le travail entrepris depuis plus d’un an pour mettre en place un observatoire des loyers dans l’agglomération lilloise d’aboutir. « Notre ville a cruellement besoin d'un dispositif national lui permettant de réguler localement ses loyers et de les rapprocher des capacités financières réelles de ses habitants, tout en préservant la rentabilité des investisseurs », a-t-elle jouté.

Un point d'importance, alors que les détracteurs de la mesure mettent en avant les effets dissuasifs d'un encadrement des loyers sur les investisseurs.

Justice sociale

Pour l’heure, seule Grenoble a elle-aussi demandé à encadrer ses loyers. Selon le site du Dauphiné, Christophe Ferrari, président de la communauté d'agglomération Grenoble-Alpes Métropole, a prévu d’en faire la demande de manière officielle demain à Manuel Valls. L’élu aurait expliqué dimanche que « lors du vote de la loi Duflot [la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dont l’encadrement des loyers est une mesure],[il s’était] clairement positionné en faveur de ce texte et de ses décrets, car c'était un bon dispositif de justice sociale. L'accès au logement est une des priorités pour notre agglomération ».

La loi Alur prévoit un encadrement des loyers dans les zones dites tendues, soit Paris et sa banlieue, mais aussi la plupart des grandes villes comme Lyon, Marseille, Toulouse ou Strasbourg.

Emmanuel Salbayre