BFM Immo

Immobilier : Marseille victime de son image ?

BFM Immo
Un marché en berne. L’état des lieux dressé par la Fnaim dans la cité phocéenne n’est guère rassurant. « Tous les clignotants se sont mis à l'orange, voire au rouge, en 2012 », selon 20Minutes.fr.

A cause d’un mal bien répandu dans les grandes villes : les stocks de logements à vendre qui augmentent, vétustes ou pas aux nouvelles normes de performance énergétique. Mais le grand nombre de règlements de compte, 18 en 2012, comme le rappelle le quotidien, n’a rien arrangé à l’affaire : les agences spécialisées dans les mutations professionnelles, un secteur autrefois prospère, constatent que désormais les clients ne se bousculent plus.

« Les gens préfèrent s'installer à Aix ou dans les environs plutôt qu'ici. On espère au moins que Marseille-Provence 2013 changera cette image », explique au quotidien un professionnel de la Fnaim.

A. F.