BFM Immo

La part du loyer dans le budget des Français ne cesse d'augmenter

Le loyer représente presque 36% du budget moyen des Parisiens

Le loyer représente presque 36% du budget moyen des Parisiens - Gerard Julien

Une étude de l'agence Flatlooker montre que la part du loyer dans le budget des Français est passée de 32,5% en 2018 à 34,8% en 2021. Evidemment, cette part n'est pas la même en fonction du lieu ou de la taille du logement.

Les Français dépensent de plus en plus pour leur loyer. Une étude* de Flatlooker montre, en effet, que la part du loyer dans le budget des ménages locataires est passé de de 32,5% en 2018, à 33% en 2019, puis 34,5% en 2020 et 34,8% en 2021. Evidemment, tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi, à Paris, avec un salaire médian de 2.600 euros, la part allouée au logement est de 35,8%. Dans les Hauts-de-France, avec un salaire médian de 1.865 euros, la part du loyer est de 35,5%. La part du loyer dans le budget des ménages en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne est quant à elle la même : 34%, avec un écart de salaire médian de 74 euros en faveur du Val-de-Marne.

L'étude de Flatlooker montre également que la typologie du logement joue un rôle. La part du loyer va decrescendo selon la taille de l'appartement. "Elle est de l'ordre de 38% pour un T1, 33% pour un T2, 32% pour un T3 et 31% pour un T4", peut-on lire dans l'étude. Nicolas Goyet, Président de Flatlooker, explique: "Les ménages vivent logiquement plus nombreux dans des logements avec plus de pièces. La baisse du loyer au m2 sur les grandes surfaces et la division par le nombre de personnes composant le foyer fait naturellement baisser le budget relatif en fonction du nombre de pièces".

Vivre en colocation dans un logement non meublé

Dans la même veine, plus il y a de locataires dans un appartement et moins le budget dédié au logement sera élevé. La part du loyer dans les budgets est de 39% pour une personne seule, 30% pour un couple et de 24% pour les cohabitations à 3.

Sans surprise, les logements non meublés sont plus économiques. La part du budget pour un logement meublé est de 35% contre 32% pour un non meublé. "Mais attention, cette différence ne prend pas en compte le prix de l'ameublement pour ces logements", rappelle Flatlooker.

*Étude menée sur 4.000 locataires Flatlooker

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco