BFM Immo

Les Britanniques revendent leurs résidences secondaires

BFM Immo
La crise touche durement les Britanniques installés en France.

« S’ils brillent par leur absence, même en vacances, c’est en raison de la grave crise qui sévit outre-Manche et de la dégringolade de la livre sterling, qui a fait chuter leur pouvoir d’achat de 30 % » explique le président de la Fédération nationale de l’immobilier de Dordogne (24), Charles Gilloney, interrogé dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Point.

« Autour de Bergerac, ou les prix ont baissé d’au moins 15 % en un an, les Britanniques sont aujourd’hui d’avantage vendeurs qu’acquéreurs » confirme l’agence Eymet Immobilier. Reste que les professionnels de l’immobilier ne craignent pas pour autant un exode généralisé. La plupart considèrent d’ailleurs que la baisse des prix devrait contribuer à attirer de nombreux prétendants, issus d’autres horizons. « Les Irlandais sont les plus nombreux à plier bagages » confie Maître Pages, notaire à Nice, dans les Alpes maritimes (06). « Ils sont pressés de vendre : une aubaine pour les acquéreurs des pays de l’Est », analyse Roxana Petitpierre, de Sotheby’s International.

M.F.

BFM Immo