BFM Immo

La location de jardins a le vent en poupe entre particuliers

La location de jardins fait de plus en plus d'adeptes.

La location de jardins fait de plus en plus d'adeptes. - Damien Meyer / AFP

Que ce soit pour un anniversaire, une soirée entre amis ou pour se reposer, la location de jardins entre particuliers connaît un vif succès. De nombreuses plateformes de locations fleurissent et redoublent d’initiatives pour tenter de se démarquer.

Avec ou sans piscine, pour un après-midi entre amis, une fête ou un camping chez l’habitant, il existe une multitude de formules possibles. La plateforme jardins-prives.com propose différentes formules de locations de jardins entre particuliers, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y en a pour tous les goûts et les budgets.

Pour 20 euros de l’heure, il est ainsi possible d’avoir accès à un jardin de 8000 mètres carrés en bord de Seine aux alentours de Rouen, idéal pour une occasion spéciale. Du côté de Nîmes, un internaute propose une terrasse avec solarium et piscine pour 70 euros de l’heure. Dans l’Orne, un propriétaire d’un terrain a choisi de le mettre à disposition pour de l’éco-paturage ou toute autre activité agricole.

La demande en forte hausse après les confinements

Pascale Krief et sa fille Maeva Bel Harat, les fondatrices de la plateforme affirment dans Le Parisien que leurs transactions ont été multipliées par cinq depuis la fin du premier confinement. "Les gens ont eu besoin de respirer, nous affirme Maeva Bel Harat, jointe par La Vie Immo. Les jardins publics et les parcs étaient ouverts, mais ils ont été pris d’assaut."

En quête d’espaces verts plus tranquilles, les habitants de zones urbaines, principale clientèle de la plateforme, se sont donc tournés vers la location de jardin. "Les locations se font surtout pour des fêtes d’anniversaires, mais aussi pour des mariages et des fiançailles", poursuit la co-fondatrice de la plateforme jardins-prives.com. Elle ajoute que le profil type des locataires de jardins ont "entre 25 et 50 ans, et sont principalement des familles."

Par ailleurs, la plupart des locations se situent en Île-de-France. Maeva Bel Harat estime qu’il y en a entre 150 et 200 sur les "un peu plus de 500" locations proposées, "essentiellement dans des zones urbaines." Au niveau des types de jardins proposés, "cela va du petit jardin de curé aux grands parcs de plusieurs hectares", détaille la co-fondatrice.

Un business fleurissant

Suite au succès de la plateforme de Pascale Krief et Maeva Bel Harat, d’autres initiatives similaires ont vu le jour comme We Peps, axée plus sur la location de n’importe quel lieu de particulier à particulier ou Allo Voisins. Mais jardins-prives.com propose aussi du partage de jardin.

"Par exemple, une personne âgée peut mettre son jardin à disposition d’un particulier en échange de l’entretien de celui-ci", précise Maeva Bel Harat. Cela permet donc d’avoir accès à un espace vert privé en échange d’un service. Environ 70 jardins sont destinés au partage sur le site, selon elle.

D’autres types de locations similaires connaissent un certain succès, comme la location de piscines de particuliers. L’application Swimmy met en relation les propriétaires d’une piscine et les particuliers désireux d’en profiter. Environ 125.000 personnes sont inscrites sur la plateforme.

BFM Immo