BFM Immo

L'ARC recommande de négocier les augmentations d'honoraires des syndics

BFM Immo
L’Association des responsables de copropriétés (ARC) met en garde contre une tendance des syndics à augmenter leurs honoraires au moment de la mise en place d’un compte bancaire séparé au nom du syndicat des copropriétaires, imposée par la loi Alur*.

« Les syndics sont en train de vouloir imposer une augmentation généralisée d’honoraires de + 20 %, explique Bruno Dhont, président de l’association. Il s’agit là d’une véritable entente qui n’a aucune justification si ce n’est, pour les syndics d’augmenter facilement leurs honoraires en prétextant les conséquences de la [nouvelle] loi ».

L’ARC conseille aux copropriétaires qui se verraient proposer une telle hausse de la « négocier ». « Nos adhérents - en menaçant de partir -ramènent l’augmentation à 10 % et même 5 % », poursuit M. Dhont.

Autre préconisation : « négocier d’autres points ». Et de citer l’exemple d’adhérents qui ont obtenu « une baisse de l’ordre de 40 % des frais de photocopie pour l’assemblée générale annuelle, ce qui non seulement compense la hausse imposée, mais entraîne parfois une baisse globale » des frais.

*art. 55

E. S.