BFM Immo

Maroc : Hausse des prix de l'immobilier résidentiel

La Bank al-Maghrib, à Rabat

La Bank al-Maghrib, à Rabat - dr

Les prix de l’immobilier résidentiel marocain ont augmenté de 1,2 % au premier trimestre 2011, selon les derniers chiffres publiés par la Bank al-Maghrib. Sur un an, la hausse s’est établie à 5 %.

L’ensemble des actifs immobiliers résidentiels, maisons, appartements et villas, a progressé au début de l’année. Les prix des appartements ont augmenté de 1,7 %, les maisons de 0,7 %, et les villas de 2,8 %. Une hausse globale de 1,2 %, qui fait suite à un quatrième trimestre 2010 baissier (-1,1 %), précise la banque. « Par région, les tendances des prix demeurent disparates, des accroissements importants ayant été observés dans les régions de Doukkala-Abda, l’Oriental et Gharb-Charda-Beni Hssen, alors que des diminutions ont été relevées dans les régions de Fès-Boulmane, Taza-Al Hoceima-Taounate et Tanger-Tétouan », indique la banque.

Oujda en tête des villes haussières

Les villes les plus à la hausse durant le premier trimestre sont Oujda (+10,3 %), Tanger (+7,1 %), Meknès (+4,1 %) ou encore Casablanca (+3,8 %). Marrakech se contente d’une augmentation plus mesurée (+1,5 %), alors que Rabat et El Jadida baissent respectivement de 1,3 % et 6 %. Tanger obtient la plus forte hausse du prix des appartements (+14,7 %), Agadir pour les maisons (+11,9 %), Tandis que le prix des villas explose à Rabat (+11,2 %), conclut Bank al-Maghrib.

André Figeard