BFM Immo

Le consulat américain a vendu pour 330 millions de dollars d'immobilier à Hong Kong

Vue de Hong Kong

Vue de Hong Kong - Anthony Wallace - AFP

Le consulat américain a vendu six villas de luxe situées dans le quartier le plus huppé du territoire.

Le consulat américain à Hong Kong a conclu la vente d'un ensemble immobilier pour plusieurs millions de dollars, quelques mois après la décision de Pékin de ne pas accorder son feu vert, a annoncé l'acquéreur. Cet accord, qui porte sur six villas de luxe situées dans le quartier le plus huppé du territoire, permettra au Département d'État américain d'empocher quelque 330 millions de dollars.

Cette vente, annoncée l'an passé, avait été soudainement suspendue en décembre en raison des tensions sino-américaines. Pékin avait justifié cette décision par le fait que cette transaction immobilière exceptionnelle nécessitait un feu vert spécifique.

>> Partenariat BFM : découvrez les raisons d'investir dans les SCPI de rendement Corum

Vente finalisée le 25 février

Jeudi, l'acquéreur Hang Lung Properties a annoncé que l'accord a été conclu après l'aval donné à Washington par Pékin. La vente de la propriété "a été finalisée le 25 février 2021", a précisé le promoteur immobilier dans un communiqué. Les résidences, situées dans un des quartiers les plus chers de Hong Kong, sont nichées sur une colline et offrent une vue sur l'océan. Elles étaient auparavant utilisées pour loger du personnel.

Les relations entre Washington et Pékin sont au plus bas, en raison d'un conflit commercial mais également au sujet du respect des droits de l'Homme en Chine et de Hong Kong. Les Etats-Unis et les puissances occidentales dénoncent notamment la répression engagée par les autorités chinoises dans l'ex-colonie.

Avec AFP

D. L.