BFM Immo

La dette immobilière des Américains désormais plus élevée qu'avant la crise des subprime

Les encours de crédits immobiliers battent des records historiques aux Etats-Unis

Les encours de crédits immobiliers battent des records historiques aux Etats-Unis - AFP

Les crédits immobiliers pèsent plus de 9.400 milliards de dollars aux Etats-Unis. Un nouveau record.

Les dettes des Américains n'en finissent plus de gonfler. Et le montant global des crédits immobiliers en cours a battu pour la première fois son pic atteint en 2008, juste avant l'éclatement de la crise des subprime. L'encours total des crédits immobiliers dépasse désormais les 9.400 milliards de dollars. Rien qu'au dernier trimestre, le volume cumulé de ces prêts a progressé de 162 milliards de dollars, selon les données publiées la semaine passée par la Fed de New York.

Les dettes immobilières dépassent ainsi le sommet atteint fin 2008, où elles s'élevaient à 9.290 milliards de dollars. L'Amérique était alors en pleine bulle immobilière avant l'explosion des prêts à risque, les "subprime".

>> Trouvez avec notre simulateur gratuit le meilleur taux pour votre crédit immobilier

A titre de comparaison, en France, l'encours des crédits à l'habitat accordés aux ménages résidents était de près de 1.040 milliards d'euros en juin, selon les dernières données de la Banque de France. Là aussi il s'agit d'un record. Proportionnellement à la population, la dette immobilière des ménages français reste toutefois bien inférieure.

115.000 dollars de dette immobilière par ménage

En effet, aux Etats-Unis, un peu plus de 64% des ménages étaient propriétaires du logement où ils habitaient en 2018, selon les données de la Fed de Saint-Louis. Soit 81,8 des 127,6 millions de ménages que comptait le pays l'an passé. La dette immobilière moyenne par ménage propriétaire de sa résidence principale s'élève ainsi à 115.000 dollars (104.000 euros). En appliquant la même méthodologie, ce montant moyen était de 117.000 dollars en 2008 juste avant la crise. Gardez néanmoins en tête qu'il s'agit d'ordres de grandeur. En effet, ne sont pas pris en compte ici du côté des ménages ceux qui détiennent une résidence secondaire mais pas leur résidence principale. En outre, certains propriétaires ont fini de payer leurs dettes.

En France, les données sur le nombre de ménages sont moins récentes mais il est possible là aussi d'établir une comparaison. En 2018, 57,7% des ménages français étaient propriétaires de leur résidence principale, selon l'Insee. Ce qui représente 16,7 des 29 millions de ménages que comptaient la France en 2015, d'après les dernières données disponibles. Ce qui revient à environ 62.000 euros en moyenne de dette immobilière par ménage français propriétaire de sa résidence principale. Cette estimation est vraisemblablement un peu au-dessus de la réalité actuelle, puisque le nombre de ménages a très certainement progressé depuis.

Dans une étude diffusée en 2016, la Banque de France et la BCE, s'appuyant cette fois-ci sur un sondage, estimait que la dette immobilière médiane (50% des ménages qui ont une dette immobilière ont une dette supérieure, 50% une dette inférieure) en France était de 87.000 euros en 2014. A comparer avec une médiane de dette immobilière de 76.400 euros en Allemagne, 70.000 euros en Espagne et 65.000 euros en Italie. Quoi qu'il en soit, la dette immobilière restait toujours très inférieure de ce côté de l'Atlantique.

Jean Louis Dell'Oro