BFM Immo

Immobilier: les Français rêvent toujours de posséder une maison à la campagne

L'achat d'une maison de campagne est le rêve de nombreux Français.

L'achat d'une maison de campagne est le rêve de nombreux Français. - DR

Acheter une maison et à la campagne est le rêve partagé par de nombreux Français, selon une étude Procivis Harris interactive qui revient sur le parcours logement des ménages.

La campagne attire de plus en plus les citadins. L'étude Procivis, Harris interactive et la Fondation Jean Jaurès sur le parcours logement des Français révèle que 65% des 10 000 personnes interrogées envisagent de déménager en zone rurale ou dans une petite ville de moins de 20 000 habitants.

La maison reste le logement idéal pour les Français

Vivre à la campagne est un rêve synonyme l'achat d'une maison individuelle. Pour 79% des personnes sondées, la maison reste en effet le type de bien idéal. "C’est 3 points de plus que lors de notre baromètre 2020, ce qui laisse penser que la crise sanitaire n’a pas altéré cette aspiration, au contraire", souligne Procivis, un réseau national au service de l'habitat.

L'étude indique également que les Français vivent en moyenne 10 ans dans leur premier logement et déménagent 4 fois au cours de leur vie quand 23% habitent plus de 20 ans dans le même bien.

Les Franciliens souhaitent quitter la région

Un changement de vie est désiré par un Francilien sur deux qui déclare vouloir quitter la région, notamment pour s'installer en Normandie, en Bretagne ou en Nouvelle-Aquitaine. Il en est de même pour les Parisiens qui sont 82% à vouloir déménager dans une ville moins dense...

Un phénomène qui a tendance à faire progresser les prix rapidement (+9% pour les maisons anciennes en un an selon les notaires) et qui entraîne une pénurie de logements... au grand dam des habitants. En Bretagne et au Pays-Basque par exemple, de nombreuses personnes ont manifesté le week-end dernier contre la pression immobilière dans leur région.

Les locataires rêvent de devenir propriétaires

L'accès à la propriété est un rêve pour 72% des personnes sondées (+9 points en un an). "Une progression fulgurante", qu'il faut remettre dans le contexte de la crise sanitaire et des conditions de crédit favorables à l'achat.

Avec des taux immobiliers historiquement bas, les conditions d'accès au crédit immobiliern incitent les particuliers à réaliser leur rêve. Toutefois, les conditions des banques restent restrictives pour certains profils - taux d'endettement limité à 35% assurance incluse, niveau d'apport de plus en plus important (près de 30 000 euros en moyenne) ou encore stabilité des revenus, et donc de l'emploi.

Construire plus pour limiter la hausse des prix dans l'ancien

Alors que 62% des sondés estiment que la France manque de logements, 51% considèrent qu'il faut construire davantage et seulement 32% pensent qu'il est nécessaire de construire plus de biens dans leur commune. Pourtant, pour répondre au besoin de logements des ménages et ainsi réduire la pression des prix actuelles dans l'ancien, la construction de nouveaux logements est une solution. Les indicateurs de la construction préoccupent avec un manque d'offre qui déséquilibre le marché.

"Les clients sont bien là, mais les difficultés que nous rencontrons pour lancer les programmes attendus par les ménages pèsent sur les ventes", explique Pascal Boulanger, Président de la FPI France. La crise sanitaire et les élections municipales ont en effet fait chuter le nombre de permis de construire de logements dans des volumes "jamais vus". Un retard qui se rattrape lentement et qui fait fortement progresser les prix du neuf.

Pour la construction de maisons neuves en revanche, les données semestrielles dévoilées à la rentrée par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) sont nettement plus positives, avec des hausses de mises en chantier (+4%), de permis de construire (+18,3%) et de ventes (+16,3%), matérialisant ainsi les rêves de maison des particuliers.

Marion Marten-Pérolin