BFM Immo

Eiffage en charge de la LGV Le Mans-Rennes

Eiffage passe à la vitesse supérieure grâce à la future liaison Le Mans-Rennes

Eiffage passe à la vitesse supérieure grâce à la future liaison Le Mans-Rennes - dr

La troisième entreprise de BTP, Eiffage, vient de remporter le contrat de construction et d’exploitation de la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes. Un contrat de 3,4 milliards de dollars, indique le groupe dans un communiqué.

En lice avec Bouygues et Vinci, c’est Eiffage qui gagne la mise, devenant « attributaire pressenti », Bouygues étant considéré comme le perdant de la liaison entre Le Mans et Rennes, a nouveau mis de côté par Réseau ferré de France (RFF). Ce contrat mettra en place d’une liaison de 214 kilomètres, dont 182 à grande vitesse, permettant de relier Rennes à Paris en un peu moins d’une heure et demie, soit « un gain de temps de 37 minutes », précise Eiffage. Une bonne nouvelle donc, mais avec le petit bémol que la future ligne à grande vitesse sera opérationnelle à l'automne 2016, selon le groupe, alors que RFF pensait la mettre en service deux ans avant.

Partenariat public-privé

Il s’agit d’un partenariat public-privé, qui met à la charge d’Eiffage le financement d’ « un tiers de la construction de la nouvelle ligne, soit 1,1 milliard. RFF prendra 1,4 milliard à sa charge », indique Le Figaro. L’Etat ainsi que les collectivités locales concernées financeront le reste, sur un total de 3,4 milliards d'euros.

La RFF versera à son partenaire un loyer annuel d’un montant non communiqué, pendant 25 ans.

André Figeard