BFM Immo

Troisième mois de stabilisation des taux immobiliers

Les courtiers en crédit estiment la baisse des taux possible à la rentrée

Les courtiers en crédit estiment la baisse des taux possible à la rentrée - Fotolia

Le vent de la hausse ne souffle plus sur les taux d’intérêts d’emprunt immobiliers. En juillet, ils ont stagné, et ce, « pour le troisième mois consécutif », indique le courtier en crédit Cafpi. Dans le même temps, Meilleurtaux.com soulève l’éventualité d’une baisse à venir à la rentrée…

Crise grecque oblige, les OAT 10, taux fixes de la Banque centrale européenne (BCE) qui servent de référence aux banques pour leurs taux, ne bougent pas en août. Un statu qui intervient après une « chute de 50 points de base passant de 3,73 % fin avril à 3,22 % fin juillet », explique Cafpi.

Cette période devrait donc rester faste pour le crédit en France, en maintenant les taux à leur niveau. « En août, la plupart des banques ont décidé de laisser leur taux inchangés », indique pour sa part Meilleurtaux.com. Ainsi, les prêts sur 15 ans seront conclus à des taux de 3,70 %, sur 20 ans à 3,90 % et sur 25 ans à 4,15 %.

Prévisions de baisse

De là à entrevoir un nouveau repli en septembre, il n’y a qu’un pas : « Pour le mois de septembre, si la baisse de l'OAT se poursuit, les banques devraient être en mesure de proposer des taux réellement intéressants et profiter ainsi de ce mois traditionnellement favorable aux achats immobiliers pour conquérir de nouveaux clients », explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez meilleurtaux.com. Et cette course à la compétitivité, Cafpi l'observe également. « Nous arrivons de plus en plus facilement à obtenir de nos partenaires des conditions dérogatoires à leurs grilles pour des dossiers de qualité ou des profils emprunteurs intéressants », souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier en crédit.

La région PACA et le rhône-Alpes plus attractifs

Les taux restent marqués par d'importnates disparités selon les régions. En effet, les Pays de la Loire, le Rhône-Alpes et la PACA obtiennent les taux les plus favorables sur 20 ans, observe Cafpi, avec en moyenne 3,90 %. Le Limousin, le Nord-Pas-de-Calais ou encore l’Auvergne sont les moins avantagés, avec 4,20 %. Pour les prêts sur 25 ans, ce sont encore le Rhône-Alpes et la région PACA qui ont les taux les plus bas, à 4,00 %. Le Nord-Pas-de-Calais et la Basse-Normandie sont elles à 4,35 %.

Léo Monégier