BFM Immo

Le Crédit Foncier relance la titrisation immobilière

BFM Immo
Le groupe bancaire a annoncé lundi matin qu’il avait cédé, le 16 mai, un portefeuille de 8 900 prêts immobiliers, pour un total de 922 millions d’euros, dont il conserve 5 % à son bilan. Ce type d’opération n’avait plus eu lieu en France depuis 1995. « Elle marque la première étape, pour le Crédit Foncier, d’un programme récurrent d’émission de titrisations publiques déconsolidantes (de l’ordre de 1 à 2 milliards d’euros par an) sous réserve des conditions de marché », précise le groupe.

D’autres banques pourraient suivre. Dans un entretien aux Echos, François Pérol, le président du directoire de BPCE, la maison mère du Crédit Foncier, se dit ainsi convaincu qu’« une fois que les règles de [la réforme bancaire] Bâle III seront totalement entrées en vigueur les contraintes en termes de solvabilité, de liquidité et de ratio de levier amèneront les banques françaises à une part plus importante de titrisation déconsolidant ».

Une pratique qui ne serait pas sans conséquence sur le niveau des taux d’emprunt immobilier. Fin janvier, le courtier en crédit Cafpi avait alerté sur le fait que « les taux actuels, particulièrement bas, ne permettront pas de dégager une rémunération suffisante » pour rendre la titrisation attractive pour les investisseurs. Plus de détails dans notre article du 29 janvier.

E. S.