BFM Immo

Immobilier : La baisse des taux ne résout pas tous les maux

Confirmation d'une baisse record des taux de crédit

Confirmation d'une baisse record des taux de crédit - dr

Les taux de crédit baissent, mais la solvabilité des emprunteurs se dégrade, selon L’Observatoire Crédit logement / CSA, qui vient de publier son tableau de bord mensuel sur la situation du crédit.

L’étude confirme la tendance générale observée d’une baisse des taux des prêts, qui s’établissent en moyenne à 3,39 % en juillet 2010. Ils se situent en moyenne à 3.46 % pour l’accession dans le neuf et 3,34% pour l’accession dans l’ancien, ce qui met les taux actuels « à leur niveau le plus bas, qui était de 3.36% au 4ème trimestre 2005 », indique l’observatoire. L’institution note par ailleurs une nette progression des taux pratiqués à moins de 3,5 % : au mois dernier, 96.8 % de la production observée a été réalisée à un taux inférieur à 4.0 %, alors qu’en 2008, cette même proportion était de 4.6 %.

Les conditions de crédit « restent bonnes » : le niveau des mensualités associées à un même capital emprunté est maintenant de 10 % inférieur à son niveau de décembre 2008. Le coût du prêt est de 3,87 années de revenus, ce qui ramène aux statistiques relevées lors de l’été 2007.

Une solvabilité « dégradée » malgré la hausse de l’apport personnel

Depuis un an et demi, l’indicateur de solvabilité de la demande réalisée s’est « dégradé », malgré des pics d’embellie lorsque les conditions de crédit sont favorables, tempère l’observatoire. L'emprunt fait de surcroît preuve d’une grande variabilité. La remontée du marché de la revente a permis aux accédants à la propriété de remonter le niveau de leur apport personnel, « et permet de compenser la hausse des coûts qui jusqu’alors dégradait les plans de financement des opérations », conclut-il.

Léo Monégier