BFM Immo

Immobilier : Bientôt le retour de la hausse des taux !

Les banques devraient relever leurs barèmes très prochainement...

Les banques devraient relever leurs barèmes très prochainement... - dr

Les taux d’emprunt immobiliers se sont stabilisés en décembre, selon le courtier en crédit Empruntis.com. Attention, la trêve des confiseurs ne dure qu’un temps, et la tendance devrait être à nouveau haussière dans les tout prochains jours…

L’année 2010 s’est terminée dans le calme sur les marchés de taux. Dans son dernier baromètre mensuel, le courtier Empruntis.com révèle que ses partenaires bancaires, qui avaient relevé leurs barèmes de manière aussi forte que soudaine dans les tout premiers jours du mois de décembre, ne les ont quasiment plus modifiés depuis. Au 3 janvier, les taux moyens des crédits étaient ainsi de 3,50 % pour un emprunt à 15 ans, et de 3,70 % à 20 ans - soit des niveaux inchangés sur quatre semaines. Sur les durées les plus longues, le groupe observe une légère hausse, de 0,05 point en moyenne, pour des taux de 3,90 % à 25 ans et 4,30 % à 30 ans. Cette stabilité quasi-parfaire est « directement liée aux mouvements des OAT [les obligations assimilables du Trésor, qui servent de référence aux banques dans l’établissement de leurs taux fixes, NDLR], qui après avoir fortement augmenté fin novembre et début décembre semblent se stabiliser autour de 3,34 % soit un niveaux encore très bas », commente Empruntis.

+0,10 à 0,15 point d’ici quelques jours

Mais l’accalmie ne saurait être que de courte durée. Le courtier anticipe un début d’année 2011 haussier sur le front des taux des crédits aux particuliers. « En effet, les barèmes que nous avons reçus en ce début d’année indiquent des hausses notables autour de 0,30 % / 0,40 % sur la plupart des durées, explique-t-il. Comme toutes les banques n’appliqueront pas des hausses aussi élevées et notamment les grands réseaux, nous pouvons anticiper des taux supérieurs de 0,10 à 0,15 point à ceux pratiqués aujourd’hui dans nos barèmes ». Le taux moyen devrait donc atteindre « d’ici quelques jours » 3,60 à 3,65 % pour les emprunts à 15 ans et 3,80 à 3,85 % à 20 ans.

A plus long terme, Empruntis s’en remet à l’évolution des OAT et à l’attitude de la Banque centrale européenne (BCE). « En clair, si les OAT baissent, les taux des crédits aux particuliers pourraient également baisser à l’approche notamment du premier temps fort habitat de l’année, si et seulement si la Banque Centrale maintient son principal taux directeur inchangé », explique-t-il.

Emmanuel Salbayre